Actualité

LE SAES EXIGE LE RESPECT DES ACCORDS SIGNÉS AVEC LE GOUVERNEMENT

Le SAES exige le respect des accords signés avec le gouvernement
Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) a organisé une marche, mercredi, pour ’’exiger’’ du gouvernement la matérialisation des engagements qu’il a signés en mai 2016.
’’Un accord qui est conclu depuis le 16 mai 2016 portant sur quatre points majeurs nous lie aujourd’hui avec le gouvernement (…) qui aime jouer au dilatoire (…)’’, a déploré le secrétaire général du syndicat Malick Fall.
M. Fall s’exprimait dans le cadre marche organisée par le SAES pour ’’exiger’’ la matérialisation des accords signés avec le gouvernement, avec comme point focal, la revalorisation de leurs indemnités de retraite.

La marche, partie du Camp Jérémy à la grande bibliothèque de l’UCAD, a mobilisé plusieurs enseignants des universités de Dakar, Thiès, Bambey, Saint-Louis, Ziguinchor.

Elle a vu également la présence de représentants de syndicats du secteur de l’éducation dont l’UNSAS, le SUDES, le CUSEMS.

Selon Malick Fall, le SAES « restera intransigeant sur le respect de ces accords ».

Il a rappelé qu’en 2016, les deux parties ont signé un protocole d’accord en 4 points comprenant la modification de l’autonomisation du Fonds national de retraite (FNR), la mise en place d’une retraite complémentaire et d’un nouveau processus de suivi et de pilotage du système de retraite.

Et selon les termes de cet accord, a-t-il expliqué, les engagements du gouvernement portaient entre autres sur l’abrogation du principe d’écrêtement, le régime supplémentaire, mais surtout, la proposition d’une retraite à 85% du dernier salaire net après au moins 5 ans de retraite.

Cependant, déplore Malick Fall, le gouvernement s’est rétracté à l’occasion de la conférence sociale en préconisant des prélèvements d’environ 20% sur le salaire net (hors retraite supplémentaire volontaire) pour une durée de minimale de 15 ans pour n’avoir environ que 50% du salaire net.

C’est pourquoi les membres du syndicats se sont mobilisés en toute responsabilité pour ’’exiger’’ le respect de ces conventions paraphées par les plus hautes autorités de ce pays, a t-il expliqué.

M. Fall a interpellé ’’directement’’ le Premier ministre ’’avec qui ces négociation ont été tenues en présence du président du groupe parlementaire (majoritaire)’’.

’’Que vaut la parole d’un chef de gouvernement ? », s’est-t-il interrogé, ajoutant que cette marche n’est qu’une étape pour ’’exiger’’ le respect de ces accords.

Malick Fall a exhorté ses collègues à respecter le mot d’ordre de boycott de la supervision des épreuves du baccalauréat.

Le SAES ’’a fait preuve de beaucoup de diplomatie’’ avant de mettre l’Etat devant ses responsabilités, a t-il dit, ajoutant que le syndicat ’’reste ouvert’’ à tout dialogue pour ’’apaiser’’ le climat de ce sous-secteur de l’enseignement.

APS

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]