Actualité

SEMAINE AFRICAINE DES SCIENCES AU SENEGAL- Pour la promotion des sciences et des technologies de la femme


L’ambassadeur de Next Einstein Forum (NEF) au Sénégal, M. Assane Fall, a présidé ce week-end à l’Ucad, le lancement de la semaine africaine des Sciences du NEF au Sénégal. Il a, à cette occasion, annoncée que cette rencontre a pour but de promouvoir la science technologique en Afrique chez la jeune fille.

L’objectif principal est, selon M. Assane Fall, ambassadeur de NEF au Sénégal, de développer les scientifiques et les technologues de demain en engageant les écoliers et les jeunes dans les activités scientifiques telles que les caravanes scientifiques et les hackthons. « Ils organisent également la semaine africaine de la Science qui a pour objectif de faire promouvoir la science et la technologique auprès du public afin d’encourager les jeunes dans les domaines scientifiques, mais également de les y retenir », a-t-il fait savoir.

Les 54 ambassadeurs du Nef sont des ambassadeurs de la science et de la technologiques dans chaque pays africain. Ils forment le lien entre le Nef et les acteurs locaux sur l’éducation de la recherche scientifique et du secteur privé. « La Semaine africaine des Sciences est célébrée dans 13 pays d’Afrique par le Next Einstein forum, qui est une plate-forme permettant en Afrique de devenir un leader sur la scène internationale dans le domaine de la science et de la technologique. Ce forum international, organisé tous les deux (2) ans sur le sol africain, est le lieu de rencontre du comité scientifique mondial. Le Nef est constitué autour des jeunes qui sont le présent et l’avenir de l’Afrique », a annoncé M. Fall.

Selon lui, le programme comprend également un atelier de formation au codage, mais aussi des panels de discussions sur le rôle de la femme dans la science et la technologie. Le Nef envoie un signal fort en promouvant l’implication des femmes dans les domaines scientifiques et technologiques. Et à travers le travail des lauréats, des ambassadeurs de l’Afrique, le Nef met en avant les temps scientifiques d’Afrique car la science est la nouvelle arme pour relever les défis.

Ainsi, Il note que le NEF compte élargir la Semaine africaine des Sciences à 30 pays en 2018 et à tous les 54 pays d’Afrique d’ici 2020. « Au-delà des chiffres, le NEF espère que la Semaine africaine des Sciences va grandir pour englober des activités majeures dans les écoles et les universités et aboutir à la collaboration concrète entre le milieu de la recherche et le secteur privé. Il faut faire un Sénégal, une Afrique capable de faire la science par ses fils et pour ses fils », déclare Assane Fall, ambassadeur du Nef au Sénégal.

Cependant, M. Fall d’informer qu’après le lancement à Dakar, la Semaine africaine des Sciences du NEF au Sénégal va se poursuivre à Saint-Louis du 16 au 18 juin, à travers la caravane de la Science qui va faire le tour de 3 à 5 écoles et au centre culturel de la ville pour imprégner les populations de l’importance de la science, initier les élèves à la culture scientifique et démocratiser l’accès et l’utilisation de la science.

Khady Thiam COLY

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]