Actualité

Gestion de la famille et éducation des enfants : Le rôle et la responsabilité de la femme expliqués par les imams à Kolda

Les femmes du Mouvement Bamtaare Sénégal ont organisé une conférence religieuse à l’occasion du mois béni de ramadan. Le thème de cette année porte sur le rôle et la responsabilité de la femme musulmane envers sa famille et ses enfants conformément aux recommandations divines.

Une centaine d’imams ratibs, d’islamologues et des guides religieux venus des différentes contrées des départements de Kolda, Vélingara, Médina Yoro Foulah et Goudomp, ont pris part à cette conférence annuelle. Les familles chérifiennes dela commune et du département de Kolda ont également envoyé des délégations à cette rencontre religieuse qui draine chaque année de nombreux fidèles durant le mois de ramadan.

A cette occasion, des prières ont été formulées pour le président de la République Macky Sall et sa famille ainsi que pour des élections législatives paisibles au Sénégal. A noter que l’édition de cette année est parrainée par la Première dame du Sénégal, Madame Marième Faye Sall.

Les conférenciers ont, tour à tour, rappelé l’importance de la prière, du jeûne du mois de ramadan et de la zakât, avant d’insister sur le devoir de la femme musulmane dans l’éducation religieuse de sa famille et de ses enfants. Pour étayer leur argumentaire, ils citent des versets du saint Coran et des hadiths du Prophète Mouhamad (Psl) qui s’accordent tous sur le rôle et la responsabilité de la femme dans l’éducation de sa progéniture et des autres membres de sa famille. « La femme est la porte d’entrée du monde et de la société. Tout se construit à partir de la femme », déclare l’un d’eux. Et un autre islamologue de renchérir : « L’enfant est éduqué 10 ans avant le mariage de sa maman » selon les préceptes religieux.

Le président du Mouvement Bamtaare Sénégal, Chérif Leheib Aïdara, se réjouit de l’importance de ce thème et félicite les conférenciers pour la pertinence de leurs interventions. « Je pense que les thèmes sont d’actualité et sont extrêmement importants car c’est des thèmes de société. Et nous avons eu la chance d’avoir des très grands conférenciers qui nous ont aidés à comprendre notre religion. Ils nous ont également permis de comprendre notre devoir vis-à-vis de nos familles et de nos enfants ; je pense que c’est extrêmement important », déclare-t-il. Il remercie au passage la Première dame du Sénégal d’avoir accepté de parrainer cette conférence religieuse organisée par les femmes de Bamtaare Sénégal.

Le soleil

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]