Ecole

Rentrée scolaire 2017 -2018, les cadres du ministère de l’Education face aux défis de l’efficacité

Pour évaluer le niveau de mise en œuvre des mesures prises l’année dernière, le ministère de l’éduction nationale a réuni tous ses cadres à Saly (Mbour) à 60 km de Dakar. La rencontre a réuni 162 personnes constituées de tous les directeurs et chefs de services nationaux, des coordonnateurs de projets, les inspecteurs d’académies, les inspecteurs de l’Education et de la formation, des techniciens et autres partenaires et personnes ressources. Au nom de la coordination des IA, le doyen Ngary FAYE a relevé les pas importants franchis pour arriver à avoir une année scolaire paisible et des innovations très importantes pour l’amélioration de la qualité des résultats.

2016-2017 : un bilan positif

Dans les différents discours est ressortis la volonté des uns et des autres de faire un diagnostic sans complaisance des défis identifiés, les stratégies de mises en œuvre et de partager sur les bonnes pratiques pour un meilleur pilotage du système éducatif.

Sur les directives de l’année dernière, les autorités ont relevé entre autre les bons résultats obtenus au bac grâce au projet des « Ressources numériques pour Tous», le « Grand prix du chef de l’Etat pour l’enseignant ».

Le débat s’installe et s’emballe

Après les discours d’usage, place aux échanges. D’emblée, c’est le consultant en leader-ship transformationnel qui ouvre le bal en ces termes : « dans les présentations, le mot défi est revenu à plusieurs reprises. Mais, poursuit-il, pourrons nous toujours continuer à faire face à des défis ? Ne devons nous pas revoir ce concept pour ne pas dire changer d’objectifs ? Quand est-ce qu’on aura le temps de savourer nos victoires, nos acquis, nos forces…?

Au début, quelques réactions timides, le débat s’est emballé. beaucoup de commentaires, des analyses, des positions différentes des uns et des autres; qui avec un ton provocateur, et d’autres par des positions totalement en porte à faux avec l’idée du consultant.

Mais à l’arrivée, l’interrogation taquine de M. GUEYE a suscité le débat et in fine, la réflexion a été trés fructueuse.

A la fin des travaux, des décisions importantes seront prises pour un meilleur pilotage et une gestion efficiente du système éducatif.

Massamba thiane

Ecolebi.com

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]