Demande de Bourses de formation dans les Ecole de Formation du Sénégal. Postulez

UGB: AFFRONTEMENTS ENTRE ETUDIANTS ET GENDARMES : Des blessés des deux côtés

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Hier, durant des heures, étudiants de l’Ugb et gendarmes se sont affrontés, faisant des blessés des deux côtés. Lors de l’Assemblée générale tenue par la Coordination des étudiants de Saint-Louis pour informer leurs camarades de la situation du retard de paiement des bourses, il a été décidé ‘’d’aller au front’’.

Depuis quelque temps, la coordination a alerté les autorités du non-respect des directives du chef de l’Etat de payer à temps les bourses. ‘’Depuis des jours, des défaillances sont notées dans la mise en œuvre de cette instruction de la plus haute autorité. Le ministère des Finances ne parvient pas à solder nos avoirs qui nous servent à acheter nos tickets pour le manger’’, a fait remarquer un membre de la coordination. La foule, haranguée, ne s’est donc pas fait prier pour descendre sur le terrain.

Rapidement, la circulation a été bloquée par les étudiants. Un camion a été réquisitionné par les étudiants qui ont emporté les clés. Le chauffeur, dépassé par les événements, ne savait plus quoi faire. Bloquant toutes les issues menant à l’université, les étudiants sont sortis en masse pour faire face aux forces de l’ordre. Les gendarmes, mis au parfum que des pneus ont été brûlés sur la route nationale, ont agi. Les éléments de l’escadron de la gendarmerie ont chargé et tiré des grenades lacrymogènes sur les pensionnaires de Sanar. Ce fut l’’’Intifada’’. Mais les hommes en bleu sont parvenus à entrer dans le campus. Les étudiants se sont retranchés dans leur village.

Toutefois, certain parmi eux ont été blessés et évacués au centre médical du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis. L’un a été atteint au nez. Il a vite été acheminé au centre hospitalier régional de Saint-Louis à bord d’une ambulance, accompagné d’une infirmière. A l’heure du déjeuner, des étudiants, en tenue de combat, sont allés interrompre le repas de ceux qui étaient déjà attablés, exigeant d’eux d’aller faire face aux gendarmes. Des plats de riz ont, ainsi, été jetés par terre, des tables et des chaises du restaurant renversées.

Les gendarmes sont alors revenus à la charge avec des lacrymogènes. Cependant, les autorités académiques leur ont intimé l’ordre de respecter les franchises universitaires. Ils se sont exécutés en sortant du campus. Finalement, le combat s’est poursuivi devant la grande porte de l’Ugb.

Enqueteplus

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 197 672 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]