Actualité BACCALAURÉAT

Sénégal : le directeur de l’Office du Bac s’en va, après 17 ans de magistère

L’inamovible directeur de l’Office du Baccalauréat sénégalais, Babou Diaham, a été démis de ses fonctions, aux termes d’un décret mettant fin à un magistère de 17 ans.M. Diaham, remplacé dans la foulée par Sossé Ndiaye, Professeur assimilé à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, titulaire d’un Doctorat d’Etat ès Sciences, est « appelé à d’autres fonctions », après que des fuites ont été constatées dans, notamment, les épreuves de français, histoire et géographie du Baccalauréat de l’année dernière.

A ceux qui s’appuyant sur ces malversations réclamaient avec insistance son départ, il avait répondu dans un humour caustique :  « Si vous remplacez le pain dans le four, vous saurez combien il est brave ».

Sur ces entrefaites, M. Diaham, professeur de sciences de la vie et de la terre, refusait depuis lors de démissionner, en dépit d’une longue audition par la Division des investigations criminelles (DIC) et de l’interpellation d’une vingtaine de personnes, dont des élèves et enseignants.

Tout est loin d’être noir chez Babou Diakham et on trouve dans la presse de ce jeudi plusieurs témoignages le décrivant comme « un homme rigoureux et pointilleux dans le travail ».

« Le directeur, confie un de ses ex-agents, ne connaît que le travail et la rigueur. Pour les épreuves, il ne fait confiance à personne. Il veille sur tout le processus. Tous les jours, il vient ici à 8 heures. Et il ne quitte que vers 23 heures ou minuit. C’est un homme très rigoureux ».

Un autre agent de l’Office du Baccalauréat d’ajouter : « Le bac, c’est lui. Il le maîtrise mieux que quiconque. Il a révolutionné le système. Si on parle d’informatisation du processus aujourd’hui, c’est grâce à lui ».

journaldeconakry

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]