Actualité

LA GREVE DES INSPECTEURS DE L’EDUCATION DECRIEE

Les élèves-maitres du CFPE (Centre de formation des personnels de l’éducation) de Diourbel ont observe hier, mardi 7 août 2018, un sit-in dans la matinée pour dénoncer la grève des inspecteurs de l’éducation. Ces élèves-maîtres estiment que cette grève va impacter négativement sur leur formation initiale.
 
Ils sont au total 244 élèves-maîtres du CFPE (Centre de formation des personnels de l’éducation) de Diourbel à observer hier, mardi 7 août 2018 un sit-in. Serigne Mbacké Gningue, le président de l’Amicale des élèves-maitres du Centre de formation des personnels de l’éducation de Diourbel explique «la grève des inspecteurs de l’éducation persiste. Il est temps de réagir pour pouvoir nous faire entendre».
 
Et il poursuit: «on est dans une formation. Si la grève continue, on risque d’escamoter une partie de notre formation et cela peut compromettre la qualité de la formation. Alors qu’on nous parle d’un enseignement de qualité. Pour avoir un enseignement de qualité, il faut une formation de qualité. Il faut que nous réagissions par rapport à cette situation pour sauver notre formation.»
 
Le Président de l’amicale des élèves-maîtres du Centre de formation des personnels de l’éducation de Diourbel lance, par ailleurs, un appel aux autorités. «Nous voulons que l’Etat réagisse le plus rapidement possible car nous sommes dans une situation dangereuse. Nous ne pouvons pas rester ici sans terminer notre programme alors que des examens de sortie nous attendent.»Source: sudonline.sn

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]