Demande de Bourses de formation dans les Ecole de Formation du Sénégal. Postulez

Actualité education

Adiara Sy Diagne, inspectrice d’académie de St- Louis

« Faire mendier les apprenants en période de pandémie, c’est les exposer aux risques ».
L’inspectrice d’académie de St- Louis juge inacceptable et périlleuse de laisser les pensionnaires des écoles coraniques aller mendier en cette période de pandémie. De l’avis d’Adiara Sy Diagne, les personnes mendiantes sont exposées ces temps-ci, surtout celles vulnérables comme les « talibés ».
Elle s’exprimait lors d’une rencontre avec une mission du ministère de l’éducation nationale de suivi des opérations d’achat et de distribution de denrées alimentaires et de produits d’hygiène aux 44 Daara de la région de St-Louis.
A St-Louis, l’école coranique constitue la première structure d’apprentissage que le jeune enfant fréquente avant toute autre école. Cette option des parents saint-louisiens date de très longtemps et reste une tradition bien suivie et respectée par toutes les générations.
Dans la vielle ville, le nombre d’écoles coraniques dépasse la centaine et certaines parmi elles s’adonnent à la mendicité pour se nourrir. D’autres pratiquent Le système de parrainage d’apprenant et le régime internat, ce qui a beaucoup contribué à la lutte contre le phénomène de la mendicité.
Cependant, l’inspectrice d’académie de St-Louis informe qu’avec l’avènement de la pandémie à coronavirus, bon nombre de maîtres coraniques ont souffert. Le confinement, le respect des gestes barrières et la distanciation physique ont impacté négativement sur le fonctionnement des Daara.
C’est dans ce contexte que le ministre de l’éducation nationale, dans son plan de riposte contre les effets de la maladie et la continuité des apprentissages, a renforcé la résilience des daara.
Ainsi, un budget de 26, 414 millions FCFA est attribué à l’académie de St-Louis pour l’achat et à la distribution de denrées alimentaires et de produits d’hygiène au profit de 5.723 apprenants répartis dans 44 Daara répertoriés dans les 5 inspections de l’éducation et de la formation de la région.
Un appui bien apprécié par les autorités éducatives de la région de St-Louis. Pour l’inspectrice d’académie de St-Louis, cette aide du ministère de l’éducation, financée par le programme d’amélioration de la qualité et de l’équité dans l’éducation de base(PAQEEB) un impact positif dans la vie des talibés. Car elle leur a permis de rester dans les daara, continuer à étudier sans mendier dans un contexte de pandémie.
« C’est le lieu de remercier l’Etat du Sénégal, le ministère de l’éducation et le programme d’amélioration de la qualité et de l’équité dans l’éducation de base pour ce soutien qui vient à son heure et qui est salué par les bénéficiaires » a dit l’inspectrice d’académie Adiara Sy Diagne.
Dans la commune de St-Louis, 08 daara ont bénéficié de cet appui en denrées alimentaires et en produits d’hygiène pour un montant de 8,5 millions FCFA. Selon l’inspecteur de l’éducation et de la formation de St-Louis Cheikh Yaba Diop, l’opération d’achat et de distribution des produits a été exécutée dans une parfaite collaboration entre l’institution scolaire et la cellule régionale de lutte contre la mal nutrition. « Et mieux encore, cette opération a été renforcée par un dispositif communicationnel. Des émissions radiophoniques ont été organisées dans quatre radios locales afin de bien sensibiliser les borom daara (maîtres coraniques) sur l’appui du ministère de l’éducation qui vise à renforcer la résilience de ces écoles coraniques impactées par la pandémie à coronavirus.
Ahmadoul Bachir Diop et Thierno Mohammed Lamine Sow, tous deux maîtres coraniques bénéficiaires ont remercié le ministre de l’éducation et l’Etat du Sénégal pour avoir pensé au sous-secteur de l’enseignement coranique dans la mise en œuvre du fonds covid.
Pape Coly NGOME

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]