Actualité

Lycée scientifique d’excellence de Diourbel

Un établissement d’un genre nouveau : le lycée scientifique d’excellence de Diourbel (Lsed). A l’origine de ce label : les décisions présidentielles sur les Assises nationales de l’éducation et de la formation qui ont jeté les bases de sa création.
➡️Il est question de promouvoir la culture scientifique. Dans la constellation des bons établissements au Sénégal, le Lsed qui a débuté ses cours en 2016, offre aux élèves qui ont la chance d’y être intégré par concours, un parcours d’excellence sur les sciences.
➡️
L’établissement a un caractère national. Il accueille les meilleures élèves du Sénégal. Il faudra valider des étapes pour que les portes de cet établissement puissent s’ouvrir à vous. La première est d’avoir obtenu, aussi bien en classe de 4èmeque de 3ème, une moyenne annuelle au moins égale à 15 sur 20 dans chaque discipline scientifique, notamment en Mathématiques, Sciences de la Vie et de la Terre et, le cas échéant, Sciences Physiques.
➡️Au cas échéant, l’élève doit avoir à l’examen du Brevet de fin d’études moyennes (Bfem) une note au moins égale à 15 sur 20 dans chaque discipline scientifique. En plus du critère d’âge, les notes de l’examen du Bfem sont attestées par les inspecteurs d’Académie qui auront la tâche de faire remonter les dossiers des élèves admissibles. Une fois ces conditions réunies, les potaches sont appelés à rejoindre Dakar pour faire le concours.
➡️Créé par le décret n° 2016-1226 du 19 août 2016, le lycée scientifique d’excellence de Diourbel est situé à la sortie de la ville de Diourbel sur la route nationale N°3, direction nord-est, plus précisément la route menant vers Touba, sa capitale religieuse. En principe, l’école compte 14 bâtiments dont un bloc administratif, le centre de documentation et d’informatique, la salle de sport, les trois logements administratifs, quatre blocs pédagogiques, sans compter l’infirmerie et le foyer.
🎯L’internat
➡️Le lycée d’excellence a cette particularité d’abriter de jeunes adolescents composés de filles et garçons contrairement à Mariama Bâ de Gorée et Prytanée de Saint Louis qui accueillent respectivement des filles et des garçons dès le bas âge. Au lycée, les règles sont strictes : les élèves se réveillent à 6 heures du matin. Ils ont une heure de temps pour se laver. Entre 7h et 7h30, c’est le petit déjeuner. A partir de 7H30, ils sont en salle de classe pour terminer la matinée à 14 heures. Une pause d’une heure s’impose, répartie entre le déjeuner la sieste qui est obligatoire. La reprise des cours est à partir de 16 heures jusqu’à 18 heures.
➡️Ce sera autour du professeur d’éducation physique de prendre le relais de ses collègues. Football, Handball et autres sports y sont pratiqués. La levée des couleurs est un règlement à honorer tous les débuts de semaine, lundi. Elèves, personnel enseignant et administration vont répondre à l’appel.
➡️« Si tu n’as pas un bon moral, tu vas craquer. Cela fait partie des difficultés de l’année dernière. En pleine nuit, on te réveille pour te dire que tel élève est malade. Il faut l’amener à l’hôpital, souligne le proviseur Sagna. Avant de poursuivre : «dans les lycées classiques, quand tu es à la maison, personne ne te dérange. Mais, ici, tu es obligé de veiller à tout moment. Sans compter que nous avons des adolescents qui veulent être tout le temps en veille ». Le seul atout, peut-être, dont dispose le proviseur est la limitation du nombre d’élèves. Ils sont 60 élèves répartis en 3 classes : une classe de 30 élèves en seconde S et deux (2) classes de première.
➡️En plus des fêtes retenues dans le calendrier académique, les élèves rentrent chez eux tous les 45 jours. « Nous avons signé un partenariat avec Sénégal Dem Dik pour acheminer les élèves dans leurs localités respectivement, notamment ceux qui partent à Thiès et Dakar », dit-il.
🎯Une pédagogie soutenue
➡️Bien que l’environnement diffère de celui de la plupart des établissements du Sénégal, l’effectif n’a guère à voir avec la vague de potaches dans les écoles publiques. On ne parle d’effectif pléthorique. Ici, nous sommes loin du visage hideux des établissements de 100 potaches qui a fini par affecter la qualité des enseignements.
➡️Les enseignants du lycée de Diourbel sont à bout de souffle, non pas de l’effectif, mais de cette ression d’avoir en face d’eux des meilleurs élèves du Sénégal. Donc, les cours doivent être élevés d’un niveau supérieur. C’est la raison pour laquelle tous les professeurs recrutés ont pratiquement tous 10 ans d’expérience professionnelle.
➡️« Le niveau des élèves oblige les professeurs d’aller à fond dans leurs enseignements car, les élèves ont un niveau d’intelligence hors du commun », a fait savoir le proviseur.
➡️Selon lui, « le professeur enseigne au-delà de ce que nous développons dans les écoles classiques. Il y a des choses que tu n’aurais pas fait dans les lycées classiques parce que le niveau des élèves ne te permet pas de faire cela ».
Cet objectif d’aller loin dans les enseignements a poussé l’administration à mettre sur pied une stratégie de remédiation. L’encadrement rapproché est réservé aux lundis, mercredis et vendredis soir, tout comme le samedi matin.
➡️« En dehors du cours, nous organisons des séances d’encadrement. Nous faisons les cours normalement avec le même quantum horaire. Ces plages horaires permettent d’aider les élèves en difficulté », avance le proviseur. En période de vacances, bien qu’ils rejoignent leurs familles, les élèves reçoivent tous les livres du programme de la classe suivante pour se préparer durant les moments de répit.
🎯LYCEE DE DIOURBEL : L’EXCELLENCE, UN OBJECTIF COMMUN
➡️L’excellence n’est pas un tabou, mais un objectif commun de l’établissement. Un contrat global d’une exigence de résultats. « Le résultat est presque obligatoire », soutient proviseur Sagna qui semble être conscient des enjeux de performances.
➡️« On ne peut pas te sélectionner de bons élèves et que tu ne puisses pas faire des résultats. Nous avons ce lycée pour avoir de bons produits. On est les pionniers. On nous a sélectionnés – appel à candidatures – pour faire des résultats », déclare-t-il.
➡️Chaque élève bénéficie d’une bourse de 25 000 FCfa par mois, tout comme les enseignants et le personnel administratif et enseignant ont des primes spéciales.
➡️C’est la mise en place d’un système de parcours d’excellence pour de jeunes collégiens orientés vers la promotion d’une culture scientifique. A moins d’être sourd, chacun a entendu récemment les performances de l’école.
➡️Diary Sow, élève en classe de Première S1 au Lycée scientifique d’Excellence de Diourbel, est la meilleure élève de 2018 et 2019 et conserve le titre en 2020.
➡️Son camarade d’école, Samba Khary Sylla, élève en classe de Première S1 au Lycée scientifique d’Excellence de Diourbel, a remporté le 1er prix de Mathématiques et Sciences physiques.
« Samba Sylla est une force tranquille. C’est un élève très effacé ; il ne fait pas de bruit. Il est très bien dans les matières scientifiques. Ce qui le différencie de Diary Sow qui est transversale. Elle excelle dans toutes les matières, sauf en éducation physique », témoigne le proviseur. Non sans indiquer que « le concours n’est pas un objectif. Cela nous permet de savoir que si nous sommes sur la bonne voie. C’est un baromètre ».
🎯Resultats Bac 2019
➡️Le Lycée Scientifique d’Excellence de Diourbel a obtenu 100% de taux de réussite au baccalauréat (Bac) 2019. Sur les 60 candidats, 11 ont eu la mention très bien, 25 mentions bien, seul 2 sont admis avec la mention passable.
➡️« Effectivement, on a fait du 100%. On a deux (2) séries, S1 et S2. En S1, parmi les 27 candidats, on a 7 Mention très bien, 13 mentions Bien, 6 mentions à A. Bien et une mention passable. En S2, on a 33 élèves, 4 mentions très bien, 12 mentions bien, 16 mentions A bien et une mention passable », déclare le Proviseur dudit Lycée sur radio Sénégal.
➡️Selon Ousmane Sagna, « ce taux de réussite est le résultat d’un ensemble de choses. D’abord, les gens se donnent à fond, on a sélectionné tout le personnel qui est là sur dossier. En plus de cela, évidemment, il y a les bonnes conditions qui s’y ajoutent ». Il invité l’Etat du Sénégal a en créer d’autres.
🎯Résultat BAC 2020
➡️A l’issue de la proclamation des résultats du premier groupe du baccalauréat 2020, les élèves du Lycée scientifique d’excellence de Diourbel sont tous passés haut la main. Le lycée a simplement fait carton plein.
➡️En Série S1, les 27 candidats présentés sont tous admis à l’issue du premier groupe dont 20 avec la mention TRÈS BIEN, 06 avec la mention BIEN et 01 avec la mention ASSEZ BIEN. « Le major de la Terminale S1 du LSED a obtenu une moyenne générale de 17,96 au baccalauréat ; à l’exception de deux jurys, les candidats présentés par le LSED ont été tous classés premiers dans leur jury », indique le communiqué envoyé par l’association des parents d’élève dudit lycée.
➡️En Série S2, relève-t-on toujours dans le même communiqué, les 33 candidats présentés sont aussi tous admis à l’issue du premier groupe dont 02 avec la mention TRÈS BIEN, 22 avec la mention BIEN, 05 avec la mention ASSEZ BIEN et 04 avec la mention PASSABLE. « Beaucoup de candidats de cette série sont aussi sortis major de leur jury », précise-t-on.
➡️Ainsi, l’Association des Parents d’Elèves du LSED remercie et félicite tout l’encadrement administratif, pédagogique et de service du lycée. Mieux, « elle exprime, une fois de plus, sa reconnaissance au Chef de l’Etat, le Président Macky SALL, qui a eu la lumineuse idée de créer ce fleuron de notre système éducatif dont la première promotion, sortie en 2019, confirme aussi le statut d’excellence du LSED par les résultats obtenus à l’issue de la première année d’études supérieures aussi bien au Sénégal qu’à l’étranger ».

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]