Actualité

Urgent : La CEDEAO chasse yaya Jameh et parraine le 3ème mandat d’Alha condé

En Afrique au Sud du Sahara, l’on croit de plus en plus à la thèse d’un syndicat des Chefs d’Etat, relativement aux élucubrations de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao),il convient de se poser des questions légitimes sur cette Institution sous régionale et ses véritables motivations. Le président Jammeh a été chassé de son pays pour avoir été battu par le candidat Adama Barrow. Sous l’impulsion de l’Onu, la Cedeao a déployé une armada jamais vue dans l’histoire de l’Afrique pour le mettre en demeure. Aujourd’hui, c’est la même Cedeao qui reste bouche cousue devant ce qui se passe en Guinée et en Côte d’Ivoire. Diantre !
Lors de son discours du 23 janvier 2020 à Abidjan, le président de la Commission de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Jean Claude Kassi avait indiqué que l’Institution qu’il dirigeait ne toléra plus aucun troisième mandat dans l’espace communautaire.
«Un peuple ne peut se plier aux caprices d’une minorité d’hommes qui foulent aux pieds les bases de la démocratie. Et les regarder faire serait une complicité de notre part», avait-il notamment déclaré, précisant avec insistance que le refus de l’alternance dans la sous-région ouest-africaine ne sera plus toléré d’après nos sources .
MONDE DU WEB

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]