Sanoussi DIAKITE est Directeur Général de l’Office National de Formation Professionnelle (OnFp) du Sénégal.
Cette institution qu’il dirige depuis 2012 agit dans 4 domaines de la formation professionnelle à savoir, la formation qualifiante des travailleurs et demandeurs d’emploi, la construction de centres de formation professionnelle, la recherche sur la formation professionnelle et la production de supports pédagogiques sur la formation professionnelle.
Avant ce poste, M. Diakité a été conseiller technique du ministre en charge de la formation professionnelle entre 2000 et 2008, poste dans lequel il a été au centre de la mise en place de la reforme de la formation professionnelle au Sénégal. Il a coordonné à ce titre, entre 2005 et 2008, le projet pilote appuyé par l’Agence française de développement de mise en place de centres sectoriels de formation professionnelle pour 3 secteurs (industrie agroalimentaire, BTP, activités portuaires) dans une démarche de partenariat public privé. Il a contribué au sein du ministère à la mise en place des méthodologies Validation des Acquis de l’Expérience et Approche Par Compétences. Expert reconnu au niveau national et international, il a été coopté dans le groupe de réflexion international sur les questions de formation professionnelle appelé GEFOP (Groupe d’experts Formation professionnelle).
Sanoussi Diakité,, a entamé la construction d’une machine dénommée ‘’La moissonneuse de criquets’’. Elle servira à ‘’aspirer’’ les criquets ravageurs dans les plantations. L’idée est de proposer une solution non nocive pour les cultures et plus efficace que les pesticides utilisés afin de détruire ces nuisibles.
Depuis décembre 2019, des millions de criquets pèlerins détruisent les cultures en Ethiopie, au Kenya, en Somalie et dans plusieurs autres pays d’Afrique orientale, menaçant ainsi la sécurité alimentaire. Une colonie de criquets consomme en une journée une quantité de nourriture prévue pour 35 000 personnes.
Actuellement en phase de test, l’initiative de Sanoussi Diakité pourrait réduire considérablement les pertes causées par les criquets pèlerins dans le monde, estimées à plus de 8 milliards de dollars par la Banque Mondiale.
Pour rappel, cet inventeur a déjà fait valoir ses compétences dans la fabrication de machines agricoles, notamment avec la décortiqueuse de fonio, une céréale très consommée dans certains pays d’Afrique subsaharienne, et dont le décorticage nécessite un dur labeur. Une invention qui lui a valu plusieurs récompenses dont le Prix Rolex à l’esprit d’entreprise et un Tech Award de la Santa Clara University (USA).

Laisser un commentaire