Demande de Bourses de formation dans les Ecole de Formation du Sénégal. Postulez

Education : L’Useq décrypte l’étude et in- vite l’Etat à en tenir compte

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
L’Union des syndicats d’enseignants (Useq) se réjouit de la publication du rapport international du Programme d’analyse des systèmes éducatifs Pasec 2019 de la Conférence des ministres de l’Education des Etats et gouvernements de la Francophonie (Confemen).
Face à la presse hier, lundi 21 décembre, les syndicalistes ont invité le gouvernement à tenir compte des résultats de l’étude pour améliorer son système éducatif. Les syndicalistes se sont félicités du lancement du rapport international du Pasec 2019 sur la situation des systèmes éducatifs et de leurs performances, plus particulièrement du point de vue des apprentissages des élèves et du contexte dans lequel ces apprentissages sont faits.

En conférence de presse hier, lundi, en présence du président du Comité syndical francophone de l’éducation et de la formation, Jean Ervet Koher, ils se disent « très attentifs à cette étude parce qu’ils sont concernés ». « La présence du Président de République à la cérémonie de lancement nous fait croire que le Sénégal tiendra absolument compte des résultats de l’étude pour son système éducatif et surtout des recommandations faites à l’issue de l’étude pour améliorer les conditions de travail et d’apprentissage des élèves et des enseignants », a déclaré le coordonnateur de l’Useq, Amadou Diaouné. Il a magnifié les recommandations formulées par la Confemen surtout celle qui consiste « à étoffer substantiellement le corps de contrôle, c’est-à-dire les inspecteurs de l’enseignement de l’éducation, les inspecteurs de l’enseignement élémentaire et ceux de l’UVS ».

En effet, en ce qui concerne le Sénégal, c’est un échantillon de 1190 enseignants. A propos des résultats dévoilés par le rapport international du Pasec 2019, l’Useq dit avoir noté une « une crise dans l’apprentissage et le faible niveau scolaire au niveau de la grande majorité des élèves dans le pays », a expliqué Amadou Diaouné. Il ajoute : « Ce que l’on appelle la baisse de niveau, c’est une réalité ici, au Sénégal, et cette étude vient confirmer qu’il y a une baisse inquiétante de niveau des élèves et les acteurs sont interpellés par ces résultats mais en premier lieu, l’Etat et la gouvernance scolaire». Et c’est parce que, souligne le coordonnateur de l’Useq, « la transformation des résultats dépend des moyens, des méthodes mises en place, pour pouvoir transformer ses moyens en résultats ».

Sur les résultats des enseignants dont le seuil de maitrise des compétences se situe à des niveaux relativement « satisfaisants », avec des taux de 84% en langue et 65% en mathématiques, les syndicalistes ont affiché une grande satisfaction. « L’Useq est satisfaite des résultats des enseignants mais ces résultats restent à améliorer substantiellement et par un meilleur soutien et une motivation accrue en vue de l’amélioration sensible du niveau des élèves ».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 190 437 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]