Examens BTS

Examen du BTS : Plus de 100 candidats mis à la place

Beaucoup d’étudiants orientés dans le privé par l’Etat se retrouvent exclus après l’examen du Bts. Une situation que déplorent les membres du Cercle des étudiants orientés dans le privé (CEOP), par la voix de leur coordonnateur national, Babacar Sall.
Plus d’une centaine de bacheliers orientés de la promotion 2018 sont exclus de la formation, au sortir de l’examen du Brevet de technicien supérieur (Bts). Ce que déplore Babacar Sall, le coordonnateur national du Cercle des étudiants orientés dans le privé (Ceop).
«𝐃𝐞𝐬 𝐜𝐞𝐧𝐭𝐚𝐢𝐧𝐞𝐬 𝐝’𝐞́𝐭𝐮𝐝𝐢𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐨𝐧𝐭 𝐞́𝐭𝐞́ 𝐞𝐱𝐜𝐥𝐮𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐈𝐬𝐜𝐨𝐦 𝐝𝐮 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐝’𝐮𝐧𝐞 𝐦𝐨𝐲𝐞𝐧𝐧𝐞 𝐚𝐧𝐧𝐮𝐞𝐥𝐥𝐞 𝐢𝐧𝐟𝐞́𝐫𝐢𝐞𝐮𝐫𝐞 𝐚̀ 𝟗. 𝐋𝐞𝐬 𝐞́𝐭𝐮𝐝𝐢𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐧𝐞 𝐩𝐚𝐫𝐯𝐞𝐧𝐚𝐢𝐞𝐧𝐭 𝐩𝐚𝐬 𝐚𝐜𝐜𝐞́𝐝𝐞𝐫 𝐚𝐮𝐱 𝐩𝐥𝐚𝐭𝐞𝐟𝐨𝐫𝐦𝐞𝐬 𝐩𝐫𝐨𝐩𝐨𝐬𝐞́𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐥’𝐄𝐭𝐚𝐭 𝐞𝐭 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐮𝐭𝐨𝐫𝐢𝐭𝐞́𝐬 𝐞́𝐭𝐚𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐬𝐮𝐢𝐯𝐫𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐮𝐫𝐬 𝐚̀ 𝐝𝐢𝐬𝐭𝐚𝐧𝐜𝐞. 𝐈𝐥 𝐟𝐚𝐮𝐭 𝐧𝐨𝐭𝐞𝐫 𝐪𝐮𝐞 𝐥𝐚 𝐦𝐚𝐣𝐨𝐫𝐢𝐭𝐞́ 𝐝𝐞𝐬 𝐞́𝐭𝐮𝐝𝐢𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐬𝐨𝐧𝐭 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐮𝐭𝐫𝐞𝐬 𝐥𝐨𝐜𝐚𝐥𝐢𝐭𝐞́𝐬 𝐨𝐮̀ 𝐢𝐥 𝐧’𝐲 𝐚 𝐧𝐢 𝐞́𝐥𝐞𝐜𝐭𝐫𝐢𝐜𝐢𝐭𝐞́, 𝐧𝐢 𝐜𝐨𝐧𝐧𝐞𝐱𝐢𝐨𝐧. 𝐋𝐞𝐬 𝐦𝐨𝐲𝐞𝐧𝐬 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐚𝐜𝐡𝐞𝐭𝐞𝐫 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐧𝐧𝐞𝐱𝐢𝐨𝐧 𝐟𝐨𝐧𝐭 𝐝𝐞́𝐟𝐚𝐮𝐭», 𝐝𝐞́𝐧𝐨𝐧𝐜𝐞-𝐭-𝐢𝐥 𝐚̀ 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐞𝐫𝐬 𝐮𝐧𝐞 𝐧𝐨𝐭𝐞. 𝐀𝐯𝐚𝐧𝐭 𝐝’𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐩𝐞𝐥𝐥𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐮𝐭𝐨𝐫𝐢𝐭𝐞́𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐚 𝐬𝐢𝐭𝐮𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐞𝐱𝐜𝐥𝐮𝐬. «𝐄𝐧 𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐪𝐮𝐞 𝐫𝐞𝐬𝐩𝐨𝐧𝐬𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐞́𝐭𝐮𝐝𝐢𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐝𝐮 𝐩𝐫𝐢𝐯𝐞́, 𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐩𝐞𝐥𝐥𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐂𝐡𝐞𝐢𝐤𝐡 𝐎𝐮𝐦𝐚𝐫 𝐇𝐚𝐧𝐧𝐞, 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐄𝐧𝐬𝐞𝐢𝐠𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐬𝐮𝐩𝐞́𝐫𝐢𝐞𝐮𝐫 𝐞𝐭 𝐃𝐚𝐦𝐞 𝐃𝐢𝐨𝐩, 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐜𝐡𝐚𝐫𝐠𝐞́ 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐅𝐨𝐫𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐩𝐫𝐨𝐟𝐞𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧𝐧𝐞𝐥𝐥𝐞, 𝐲 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐫𝐢𝐬 𝐥𝐞 𝐩𝐫𝐞́𝐬𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐭𝐨𝐮𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐒𝐞́𝐧𝐞́𝐠𝐚𝐥𝐚𝐢𝐬 𝐌𝐚𝐜𝐤𝐲 𝐒𝐚𝐥𝐥 𝐝𝐞 𝐯𝐞𝐧𝐢𝐫 𝐞𝐧 𝐚𝐢𝐝𝐞 𝐚𝐮𝐱 𝐞́𝐭𝐮𝐝𝐢𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐝𝐮 𝐩𝐫𝐢𝐯𝐞́ 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐬𝐚𝐮𝐯𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐚𝐯𝐞𝐧𝐢𝐫».
Ces étudiants sont aussi les victimes d’un Etat qui rechigne sur les moyens, parce que misant sur les parcours d’étude courte qui ne fera pas payer beaucoup d’argent pour la formation. De même, la coordination entre le ministère de l’Enseignement supérieur et celui de la Formation professionnelle déboussole les jeunes. En effet, c’est l’étudiant qui fait son choix sur une plateforme de 16 disciplines. Le ministère de l’Enseignement supérieur fait l’orientation, mais il arrive que des étudiants apprenants se retrouvent sous la coupole du ministère de la Formation professionnelle. C’est donc un ensemble de facteurs qui explique ces malheureuses exclusions, à cause de la responsabilité partielle des autorités qui doivent récupérer ces centaines de jeunes sénégalais laissées dans la nature.
WalfNet

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]