Skip to content

LETTRE OUVERTE AU MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION (MESRI)

Pour rappel, fut créée par décret N°2013-12 94 en date du 23 Septembre 2013 par son Excellence, Monsieur Macky SALL, l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS) est la sixième (06) université publique du pays ainsi que la première à caractère numérique en Afrique Francophone.
En effet, monsieur le Ministre, vous comprendrez avec moi que le numérique est trop récent et trop évolutif pour se contenter de l’aborder sans préconisations ni préparations. Certains points essentiels doivent être abordés pour prévoir l’avenir dans ce domaine.
De ce fait, il est important d’apporter toujours encore plus d’informations et de connaissances aux jeunes, le numérique par le biais de l’Internet crée chez ces derniers de nouvelles approches et façons d’appréhender les choses de la vie. Ceci permet un développement avancé de l’imagination et par conséquent celui de la créativité.
Monsieur le Ministre, je vous rappelle que la création de l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS) consiste à “mettre les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) au cœur du développement de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation pour améliorer l’accès à l’enseignement supérieur et l’efficacité du système”.
Cette décision porte sur plusieurs directives dont je peux citer la mise en place de l’Université Virtuelle Sénégalaise (UVS) et des Espaces numériques ouverts (ENO) dans chacune des régions du Sénégal et au sein des universités publiques qui a pour but principal de contribuer au développement du capital humain à travers une formation qualifiante et efficiente par les TICs pour un développement économique inclusif du pays.
Monsieur le Ministre, l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS) est créé :
 Pour répondre à une demande croissante d’accès à l’enseignement supérieur.
 Pour en réduire les inégalités d’accès.
 Pour avoir une université qui s’intègre au tissu social.
 Pour délivrer des formations en adéquation avec la demande du marché (emploi & auto emploi).
 Pour être le vecteur de concepts liés à l’usage des TICs à des fins pédagogiques, aux capacités liées à l’apprentissage tout au long de la vie, à l’autonomie, aux capacités liées au travail collaboratif.
 Pour faire du concept une “formation pour tous”, une réalité.
 Pour accélérer l’aménagement numérique du territoire.
 Pour renforcer la position du pays dans l’économie de la connaissance.
Monsieur le Ministre, tout cela au bénéfice des :
 nouveaux bacheliers (priorité de l’UVS);
 femmes qui trouveront à travers l’UVS un modèle capable de les accueillir et de les maintenir dans l’enseignement supérieur ;
 personnes à mobilité réduite ou dans l’impossibilité de suivre des enseignements dans les universités traditionnelles ;
 professionnels en activité ;
 communautés ;
 exclus du système universitaire traditionnel ;
 cibles des partenaires tels que les ministères, entreprises, universités nationales et étrangères, organismes internationaux.
Par ailleurs, monsieur le Ministre, je suis très désolé de vous dire que si tout cela n’a pas abouti, chassez que vous avez failli à votre mission car au lieu de préserver ce patrimoine que beaucoup de pays rêve d’avoir, vous continuez à faire semblant voir même donner aucune importance à cette institution dont sa création peut régler beaucoup de problèmes que rencontre notre système éducatif mais aussi qui s’adapte à la vie sociale de notre pays.
Monsieur le Ministre, depuis votre arrivé à la tête de ce ministère, je ne vois aucunement un grand changement que tout le monde attendait pour cette institution et malgré la nouveauté du système, des étudiants réussissent. De braves étudiantes et étudiants qui, croient en leur destin, avec leur engagement sans relâche, leur détermination ainsi que leur vouloir réussir afin de servir leur pays, se battent jour et nuit pour atteindre leur objectifs.
Monsieur le Ministre, en tant qu’étudiant ayant vécu et appris dans cette institution, j’ai pu comprendre qu’elle est la meilleure université que le Sénégal a pu avoir si réellement toutes les conditions sont réunies. Malheureusement tel n’est pas le cas car si je vois le budget de cette institution qui est la deuxième université en terme d’effectif avec plus de quarante-neuf mille (49000) étudiants, je me dis que l’état à travers votre ministère, n’a aucune considération pour cette université.
Monsieur le Ministre, savez-vous qu’aujourd’hui avec toutes les conditions difficiles que nous vivons ou les problèmes de l’insertion professionnel du pays, les étudiants de L’UVS avec leur expérience acquis, gagnent plus de terrain dans le monde de l’emploi mais aussi dans l’entreprenariat car le monde du travail d’aujourd’hui repose sur le numérique.
Monsieur le Ministre, la pandémie de la COVID 19 a montré en grande partie que l’UVS est l’avenir de l’enseignement supérieur même si beaucoup l’ignore mais aussi la seule université qui peut s’adapter à la vie sociale de notre pays. Et pourtant elle était la seule à pouvoir appliquer ce qu’on appelle la continuité pédagogique en pleine pandémie, la seule à pouvoir aider les autres de poursuivre que ça soit leur travail administratif dont je prendrais l’exemple de votre ministère avec la mise en place d’une plateforme de télétravail mais aussi le ministère de la santé pour n’en cité que cela.
Monsieur le Ministre, aujourd’hui si je vois le nombre pléthorique de bacheliers orienté à L’UVS durant ces deux ans sans aucun accompagnement venant de l’état ni de votre ministère, je me dis que c’est une déception totale, un manque de considération totale au moment ou vos enfants sont dans les meilleures universités du monde et que tous les systèmes d’enseignement supérieur des pays tant vers le numérique éducatif.
Monsieur le Ministre, si vous êtes vraiment soucieux de l’avenir des étudiants de cette institution ou vous méritez ce poste de ministre voir même donnez une considération à cette université qui semble être la solution de l’enseignement supérieur, vous n’allez jamais orienté des bacheliers à L’UVS sans outils de travail au moment où les étudiants des autres universités font cours tout en chassant qu’à l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS), l’outil informatique est l’amphi et le campus social de l’étudiant : sans cela, on ne peut pas parler d’étudiant de L’UVS.
Monsieur le Ministre, je terminerai par vous dire que nous sommes des jeunes étudiants soucieux de notre avenir et celui de notre pays, nous croyons en nous et en notre université, bref, la seule chose que nous vous demandons est de nous mettre dans de bonnes conditions ou nous donner une considération.
NB : L’UNIVERSITÉ VIRTUELLE DU SÉNÉGAL (UVS) PEUT BIEN ÊTRE LA SOLUTION DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR SI TOUTES LES CONDITIONS SONT RÉUNIES
Bonne réception !!!
Daouda SARR, étudiant de L’UVS
Le 27/04/2021

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 661 autres abonnés

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Concours les plus visités

Articles similaires

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bourses de Formation à Finama Business School

Récemment publiés

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]