THIÈS : DES ÉLÈVES DE L’INEFJA MARCHENT POUR AVOIR UN INFIRMIER

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Des élèves de l’Institut national d’éducation et de formation des jeunes aveugles (INEFJA) de Thiès, qui observent une grève, ont marché mardi pour réclamer l’affectation d’un infirmier d’Etat à leur internat qui n’en dispose plus depuis 2017.
Les élèves non-voyants, encadrés par un important dispositif policier, ont marché de leur école située à la sortie de la ville jusqu’à la gouvernance. Leur unique revendication porte sur l’affectation d’un infirmier dans leur structure scolaire qui abrite 160 apprenants venus de différentes parties du pays.
‘’Nous voulons un infirmier !’’, ‘’la santé avant tout’’, ‘’nous voulons étudier dans de bonnes conditions’’, n’ont-ils cessé de scander jusque devant le portail de la gouvernance.
Fallou Ndiaye, le président du foyer socio-éducatif de l’INEFJA, indique que l’école est restée sans infirmier depuis 2017. Selon lui, elle s’était vu promettre l’affectation de l’agent demandé, à la suite d’un mouvement d’humeur en 2018.
‘’Depuis 2017, nous n’avons pas d’infirmier à l’école. Nos parents pensent que nous sommes en sécurité, alors que ce n’est pas le cas. Nous courons derrière des risques’’, a-t-il dit.
 En cas de maladie, certains préfèrent, par précaution, rentrer à la maison le temps de se soigner, avec comme inconvénient de rater des cours, a expliqué le responsable.
En attendant la résolution du problème, les pensionnaires comptent sur les services d’un agent à la retraite, qui a consenti à les ‘’aider’’ a-t-il relevé, précisant que ce dernier quitte les lieux à partir de 16 heures.
‘’Nous, nous voulons un infirmier d’Etat qui sera affecté là-bas 24 heures sur 24’’, a-t-il martelé, soulignant l’urgence de satisfaire cette doléance pour cet internat unique en son genre dans le pays.
Aux dernières nouvelles, Fallou Ndiaye a indiqué à l’APS qu’ils ont été reçus par le gouverneur, qui leur a promis de leur envoyer une notification ’’d’ici ce soir’’. Il a ajouté que les élèves attendent d’ici là d’avoir du ’’concret’’, pour voir la suite à donner à leur mouvement.
Joint par téléphone, le directeur de l’INEFJA, Sacoura Guèye a dit avoir reçu du gouverneur une note de service affectant une infirmière à l’INEFJA, tout en soulignant l’avoir transmise au responsable des élèves.
Les élèves non-voyants avaient décrété 24 heures de grève renouvelables, promettant de poursuivre le mouvement jusqu’à la satisfaction de leur grief.
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 186 156 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]