PAQUET : DES ORGANISATIONS RELÈVENT DES ‘’GAPS À COMBLER DE MANIÈRE DÉFINITIVE’’

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Le système éducatif fait face à ’’des gaps qu’il faut régler de manière définitive’’ pour la réussite du Programme d’amélioration de la Qualité de l’équité et de la transparence dans l’éducation, a souligné le Directeur exécutif de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation (Cosydep).
’’Il faut régler ces gaps de manière définitive si nous voulons faire en sorte de respecter les normes et standards en matière de qualité’’, a déclaré Cheikh Mbow, mercredi, en marge de la rencontre de pré-revue du ministère de l’Education avec les acteurs de la société civile actives dans le secteur.
Au nom des organisations de la société civile présentes à la rencontre, il a cité le gap lié aux statistiques, puisque a-t –il dit, ’’on ne peut rien planifier s’il n’y a pas de données suffisantes et fiables’’.
Sous cet angle, a dit Cheikh Mbow, ’’les organisations de la société actives dans le domaine de l’éducation considèrent que le gouvernement du Sénégal devrait donner encore plus d’attention en termes de ressources en faveur de la Direction de la planification et de la réforme de l’éducation pour collecter les données qui parlent et qui permettent de planifier les réponses aux différentes gaps’’.
Parmi ces gaps, il y a aussi les intrants comme les salles de classe, les éficits en manuels mais aussi en enseignants évalués à 40 000.
’’Il y a le gap en termes de respect des engagements et les organisations de la société civile sont là pour veiller au droit à l’éducation et à son effectivité et c’est la responsabilité première de l’Etat’’, a – t –il ajouté.
Pour le Directeur exécutif de la Cosydep, ‘’il n’est pas acceptable qu’en 2021 des enfants soient encore dans la rue au lieu d’aller à l’école, ne savent ni lire et écrire et ne sont dans aucune offre éducative, pas dans une école classique, ni dans un Daara encore moins dans un lieu d’apprentissage d’un métier’’.
Chaque année, a-t –il relevé, ’’malgré les efforts du gouvernement, les mêmes problèmes sont posés, les mêmes solutions sont apportées avec les mêmes dénouements’’.
’’Il faut qu’on travaille à être plus pragmatique en ayant des recommandations ciblées qui adressent des questions particulières pour lesquelles nous décidions ensemble de les résorber de manière définitive’’, a-t –il fait valoir.
Pour Cheikh Mbow, ’’le droit à l’éducation doit être une préoccupation forte du gouvernement mais également de nous tous pour faire la pression et ne plus voir un seul enfant qui ne sache lire ni écrire’’.
Venu présider la rencontre, le Directeur de la Planification et de la réforme de l’éducation (DPRE), Cheikhna Lam, a relevé qu’en regardant le bilan de l’année passée, malgré le contexte de pandémie, pour l’essentiel, les indicateurs ont été atteints.

En effet, selon lui, dès l’apparition de la maladie le gouvernement a restructuré les types d’activités par rapport au contexte pour s’adapter à la gestion du pilotage en période de pandémie.

Il a relevé pour s’en réjouir la capacité du système dans sa globalité à s’adapter à cette pandémie.
La rencontre se situe dans la trame globale du processus de la revue qui a démarré depuis la semaine passée avec les revues régionales autour des gouverneurs et des inspecteurs d’Académie qui se prolonge avec les organisations actives dans le domaine de l’éducation.
Jeudi et vendredi, le ministère de l’Education sera avec les élus et les partenaires techniques et financiers qui vont boucler les sessions de pré-revue.
’’Ces sessions permettent de recueillir la masse d’observations, de remarques, de recommandations afin d’apprécier ensemble les pas franchis et de se projeter sur les défis les plus prégnants pour améliorer constamment le système éducatif’’, a – t –il expliqué.
Des rencontres avec les différentes familles d’acteurs qui permettent également de conjuguer les efforts en direction de la grande revue sectorielle du secteur de l’éducation programmé le 28 prochain.
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 186 214 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]