Le HCR recrute un responsable principal de la coordination interinstitutions

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Procédures et admissibilité:

Avant de soumettre une candidature, les membres du personnel du HCR ayant l’intention de postuler à cette offre d’emploi sont priés de consulter la politique de recrutement et d’affectations (RAP, UNHCR/HCP/2017/2 et l’instruction administrative de recrutement et d’affectations (RAAI), UNHCR/AI/2017 /7 DU 15 août 2017.

Fonctions et qualifications:

Agent principal de coordination interinstitutions Cadre organisationnel et relations de travail L’agent principal de coordination interinstitutions est situé dans les opérations de pays, les bureaux multi-pays, les bureaux régionaux, le bureau du coordonnateur régional pour les réfugiés ou dans le Service de partenariat et de coordination (PCS) au siège. Il/elle joue un rôle crucial en veillant à ce que l’approche du HCR en matière de partenariat et de processus interinstitutions soit cohérente, stratégique et cohérente. L’objectif principal est de s’assurer que le HCR peut remplir son rôle pour aider le gouvernement à diriger la réponse aux réfugiés, coordonner d’autres acteurs dans les phases initiales d’une urgence de réfugiés et adhérer aux engagements interinstitutions du HCR dans les situations de déplacés internes. Cela devrait être fait conformément au mandat du HCR, au Pacte mondial pour les réfugiés, à la politique relative aux personnes déplacées et aux engagements interinstitutions convenus. Plus précisément, il/elle conseille la haute direction sur les processus inter-agences et le positionnement, la coordination, le plaidoyer, l’information, l’allocation des ressources, la collecte de fonds, les rapports et la communication avec les entités gouvernementales, les autres agences des Nations Unies, les ONG, les acteurs de la société civile, le secteur privé médias, d’autres acteurs concernés grâce à un engagement fort dans les processus humanitaires interinstitutions, mais aussi en mettant l’accent sur les processus de développement dans la mesure où ils ont un impact sur le HCR. L’objectif global du poste est de renforcer et d’améliorer l’efficacité des rôles de leadership et des réponses du HCR aux situations affectant les personnes relevant de la compétence du HCR (réfugiés, déplacés internes, apatrides, rapatriés, communautés d’accueil) grâce à une approche de partenariat ouverte et transparente. Tous les membres du personnel du HCR sont tenus de s’acquitter de leurs tâches, comme indiqué dans leur description de poste. Ils le font dans le cadre de leurs pouvoirs délégués, conformément au cadre réglementaire du HCR qui comprend la Charte des Nations Unies, le Statut et le Règlement du personnel des Nations Unies, les politiques et les instructions administratives du HCR ainsi que les cadres de responsabilité pertinents. En outre, les membres du personnel sont tenus de s’acquitter de leurs responsabilités d’une manière conforme aux compétences fondamentales, fonctionnelles, interfonctionnelles et de gestion et aux valeurs fondamentales du HCR que sont le professionnalisme, l’intégrité et le respect de la diversité.

Fonctions:

Diriger et/ou participer de manière proactive à des forums interinstitutions pour s’assurer que le mandat et les programmes du HCR reçoivent l’attention voulue et se reflètent dans les liens au niveau des pays, des bureaux et au niveau des politiques des systèmes de coordination humanitaire et de développement. Formuler des positions interinstitutions du HCR et garantir l’approbation de la haute direction pour la consommation interne et externe et fournir des notes d’information, des points de discussion et des documents de réflexion pour les discussions pertinentes en interne avec les partenaires, y compris les agences des Nations Unies et les ONG, les donateurs et dans les forums interinstitutions.

Promouvoir les politiques et les liens du HCR au sein des processus multilatéraux, y compris les processus humanitaires et de développement tels qu’ils sont élaborés par les groupes de travail humanitaires, le Comité permanent interorganisations et le Groupe des Nations Unies pour le développement durable (UNSDG), ainsi que dans les forums intergouvernementaux régionaux (IGAD, ASEAN, CEDEAO, etc.) .

Contribuer ou diriger la mise en place et le maintien efficaces de mécanismes et d’outils de coordination, conformément au modèle de coordination des réfugiés et aux arrangements convenus au niveau mondial applicables dans diverses situations (réfugiés uniquement ; réfugiés/PDI mixtes ; mouvements de réfugiés et de migrants), garantissant une rapidité et une efficacité accrues. évaluation des besoins, planification appropriée, hiérarchisation, mise en œuvre, rapports et évaluation, y compris par l’élaboration d’appels conjoints, de plans régionaux de réponse aux réfugiés, de plans régionaux de réponse aux réfugiés et aux migrants, de plans pour les réfugiés et la résilience, de réponses globales. Veiller à ce que le HCR participe conformément à la politique actuelle aux appels interinstitutions pour les déplacés internes afin de permettre l’accès aux fonds communs.

Diriger la préparation interfonctionnelle des problèmes et le suivi au sein du HCR dans les unités et services fonctionnels concernés.

Maintenir des contacts formels et informels fréquents avec ses homologues d’autres organisations. Chargé de faire progresser la compréhension au sein du HCR sur les questions et priorités interinstitutions et de conseiller le personnel sur les développements politiques et les initiatives de réforme dans la sphère humanitaire, ainsi que les processus plus larges des Nations Unies et de développement. Cela comprend la mise à jour du personnel clé sur les développements au sein des cadres interinstitutions, les réformes des Nations Unies, le Pacte mondial, ainsi que la promotion et la stimulation de la mise en œuvre par le HCR des réformes clés au sein de l’architecture humanitaire et de développement. Assurer la cohérence institutionnelle interne et la coordination des actions menées pour un système solide de coordination des réfugiés sous la direction du gouvernement, dans la mesure du possible, avec des instruments de planification d’accompagnement dans la fourniture des réponses aux réfugiés. Lorsqu’il y a un manque de clarté quant aux positions et priorités du HCR, identifiez les lacunes ou le manque de clarté et stimulez un processus par lequel la politique sera clairement définie et acceptée aux plus hauts niveaux de l’organisation. Maintenir un contact étroit avec DER/PCS sur les questions émergentes. Effectuer d’autres tâches connexes au besoin.

Pour les postes dans les opérations de pays uniquement :

Établir et coordonner des mécanismes de coordination spécifiques au pays pour les situations dirigées par le HCR. Le cas échéant, coordonner l’élaboration de plans de réponse aux réfugiés spécifiques au pays (ou plan de réponse aux réfugiés et à la migration et plan de réponse aux réfugiés et à la résilience) et de réponses globales. Conseiller la haute direction sur l’engagement dans les processus interinstitutions des pays, y compris, entre autres, les plans de réponse humanitaire, l’UNDAF et les initiatives de lien entre l’aide humanitaire et le développement ; représenter et faciliter la contribution du HCR à ces processus. Veiller à ce que la responsabilité du Haut Commissaire envers les réfugiés soit réaffirmée dans les processus interinstitutions, y compris dans le cadre du modèle de coordination des réfugiés et essayer d’exploiter le soutien interinstitutions pour les mécanismes de coordination établis. Faciliter le rôle de catalyseur du HCR dans le contexte du Pacte mondial sur les réfugiés Assurer la liaison avec d’autres agences des Nations Unies et d’autres agences et forums intergouvernementaux pour trouver des domaines de coopération, des initiatives conjointes et, le cas échéant, négocier des accords conjoints ou des programmes de travail pour renforcer la protection et l’assistance aux personnes relevant de sa compétence.

Participer, présider et/ou coordonner les travaux du groupe multisectoriel (GMS), y compris la détermination des priorités collectives, la gestion des plans de travail du GM et la supervision des fonctions de secrétariat. Veiller à ce que le HCR fournisse des contributions constructives et cohérentes sur les questions de politique humanitaire et de coordination traitées par l’IASC et d’autres forums dans les régions et les opérations de pays. Cela devrait se faire en collaboration avec les principales agences partenaires (OCHA, PAM, UNICEF, CICR et ONG). Participer au soutien sur le terrain et conseiller les missions, le cas échéant. Apporter un soutien aux collègues sur les questions de coordination humanitaire Alerter le bureau régional, le bureau multi-pays et/ou le bureau du RRC sur les problèmes liés à l’interface des accords de coordination avec les systèmes de développement et humanitaires.

Pour les postes dans les bureaux régionaux, les bureaux multi-pays ou les bureaux RRC uniquement :

Promouvoir au sein des opérations nationales pertinentes des approches coordonnées des cadres de prise de décision, en particulier en ce qui concerne les processus humanitaires interinstitutions, mais également en mettant l’accent sur les processus de développement car ils ont un impact sur le HCR sur le terrain. Opérationnaliser les politiques interinstitutions du HCR et maintenir une approche régionale interinstitutions inclusive. Conseiller la haute direction du HCR sur l’engagement dans les processus interinstitutions régionaux, y compris les commissions économiques régionales et les UNSDG régionaux ainsi que les forums régionaux (IGAD, CEDEAO, ASEAN, etc.). Établir des mécanismes de coordination régionale et/ou des forums de consultation pour les situations dirigées par le HCR. Cela devrait inclure, entre autres : un soutien au RRC (s’il est nommé) ; gestion de l’information; rapporter. Assurer une préparation en temps opportun dans toute la région / plusieurs pays. Assurer la liaison avec d’autres agences des Nations Unies et d’autres agences et forums intergouvernementaux au niveau régional pour trouver des domaines de coopération, des initiatives conjointes et, le cas échéant, négocier des accords conjoints ou des programmes de travail pour renforcer la protection et l’assistance aux personnes relevant de sa compétence. Le cas échéant, coordonner l’élaboration d’un plan régional de réponse aux réfugiés (dans certaines situations, il peut s’agir d’un plan régional de réponse aux réfugiés et aux migrants ou d’un plan pour les réfugiés et la résilience), ainsi que son suivi et le suivi des contributions financières.

Assurer une diffusion efficace et opportune des informations aux parties prenantes, notamment par la production d’informations régulières et à jour, de messages clés et d’analyses de la situation régionale. Veiller à ce que des mécanismes de coordination efficaces soient en place dans les opérations de pays conformément aux arrangements convenus au niveau mondial et au modèle de coordination des réfugiés et fournir un soutien au besoin, y compris par le biais de missions sur le terrain, pour préserver une position et une communication harmonisées entre les mécanismes de coordination nationaux et régionaux engagé dans. Conseiller les opérations sur le terrain sur la manière de faciliter le rôle de catalyseur et d’organisateur du HCR dans le contexte du Pacte mondial sur les réfugiés. Conseiller les opérations sur le terrain sur la manière de s’engager dans les processus UNDAF. Organiser le renforcement des capacités au niveau régional, selon les besoins. Soutenir l’organisation des consultations régionales annuelles des ONG et faciliter les événements au besoin. Alerter le siège (DER et DESS) sur les problèmes liés aux dispositifs de coordination à l’interface avec les systèmes de développement et humanitaires. Pour les postes au sein du Service Partenariat et Coordination uniquement : Assurer la liaison avec d’autres agences des Nations Unies et d’autres agences et forums intergouvernementaux pour trouver des domaines de coopération, des initiatives conjointes et, le cas échéant, négocier des accords conjoints, des lettres et des protocoles d’accord pour renforcer la protection et l’assistance aux réfugiés ainsi que des accords pour d’autres personnes relevant de la compétence de l’ONU. Promouvoir au sein des bureaux et des divisions fonctionnelles du HCR des approches coordonnées des cadres de prise de décision, en particulier en ce qui concerne les processus humanitaires interinstitutions, mais aussi en mettant l’accent sur les processus de développement car ils ont un impact sur le HCR sur le terrain. Conseiller les bureaux régionaux, les bureaux multi-pays, les bureaux RRC et les opérations nationales sur les questions interinstitutions et de coordination, y compris les questions liées au lien humanitaire-développement. Effectuer des missions de soutien sur le terrain, au besoin. Représenter le HCR auprès du Comité permanent interorganisations : s’assurer que l’engagement du HCR dans les structures de l’IASC est stratégique et cohérent et que le HCR est représenté de manière adéquate dans les organes subsidiaires pertinents, soutenir le chef de service dans la représentation du HCR au sein du groupe de politique opérationnelle et de plaidoyer. Compiler les contributions et rédiger des rapports ou des commentaires pour les processus interinstitutions clés, entre autres le rapport du Secrétaire général pour l’ECOSOC sur la coordination humanitaire et l’auto-rapport du HCR sur les engagements pris lors du Sommet humanitaire mondial. Aider à la participation du HCR au segment humanitaire de l’ECOSOC, en coopération avec le HCR New York.

Rédiger les contributions et coordonner les contributions des autres dans les rapports annuels dans le domaine du partenariat et de la coordination, tels que l’Appel et le rapport mondiaux et dans les documents du Comité permanent. Soutenir l’organisation des consultations annuelles des ONG.

Qualifications minimales:

Éducation et expérience de travail professionnelle:

Années d’expérience / Niveau de diplôme Pour P4/NOD – 9 ans d’expérience pertinente avec un diplôme de premier cycle ; ou 8 ans d’expérience pertinente avec Diplôme d’études supérieures; ou 7 ans d’expérience pertinente avec un doctorat

Domaine(s) d’études:

Droit, sciences politiques, économie, relations internationales, administration des affaires, sciences sociales ou tout autre domaine pertinent. (Les domaines d’études marqués d’un astérisque* sont essentiels)

Certificats et/ou Licences:

À l’avenir : achèvement du programme d’apprentissage de la coordination interinstitutions (Les certificats et licences marqués d’un astérisque* sont indispensables)

Expérience de travail pertinente: Essentiel

Expérience de travail dans un environnement interinstitutions sur le terrain ou au siège Expérience de la liaison avec les gouvernements et/ou la communauté des donateurs. Compréhension approfondie du mandat de protection et de la mission principale du HCR. Compréhension approfondie des processus de coordination humanitaire et des récents développements interinstitutions liés à l’IASC et à l’ONU au sens large.

Souhaitable:

Rôle de coordination inter-agences. Rédaction d’appel conjoint/plan de réponse aux réfugiés/HRP. Expérience avec une autre agence ou partenaire des Nations Unies.

Compétences fonctionnelles:

Mécanismes de coordination ER-inter-agences Coordination MG (Les compétences fonctionnelles marquées d’un astérisque* sont essentielles)

Exigences linguistiques:

Pour les emplois professionnels internationaux et de service mobile : connaissance de l’anglais et de la langue de travail de l’ONU du lieu d’affectation, si ce n’est l’anglais.

Pour les emplois d’administrateurs nationaux : connaissance de l’anglais et de la langue de travail de l’ONU du lieu d’affectation, sinon de l’anglais et de la langue locale Pour les emplois des services généraux : Connaissance de l’anglais et/ou de la langue de travail de l’ONU du lieu d’affectation si ce n’est l’anglais.

Tous les membres du personnel du HCR doivent, individuellement et collectivement, contribuer à un environnement de travail dans lequel chaque personne se sent en sécurité et habilitée à accomplir ses tâches. Cela inclut en ne manifestant aucune tolérance pour l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement, y compris le harcèlement sexuel, le sexisme, l’inégalité des sexes, la discrimination et l’abus de pouvoir.

En tant qu’individus et en tant que gestionnaires, tous doivent être proactifs pour prévenir et répondre aux comportements inappropriés, soutenir un dialogue continu sur ces questions et s’exprimer et rechercher des conseils et un soutien auprès des ressources pertinentes du HCR lorsque ces problèmes surviennent.

Il s’agit d’une description de poste standard pour tous les postes du HCR avec ce titre de poste et ce niveau. Le contexte opérationnel peut contenir des qualifications essentielles et/ou souhaitables supplémentaires liées à l’opération et/ou au poste spécifiques.

Toutes ces exigences sont incorporées par référence dans la présente description de poste et seront prises en compte pour la présélection, la présélection et la sélection des candidats.

Compétences du poste:

C001L3 – Niveau de responsabilité 3 C002L3 –

Travail d’équipe et collaboration niveau 3 C003L3 –

Niveau de communication 3 C004L3 –

Engagement envers l’apprentissage continu niveau 3 C005L3 –

Orientation client et résultats

Niveau 3 C006L3 –

Niveau de conscience organisationnelle 3 M001L3 –

Autonomisation et renforcement de la confiance

Niveau 3 M002L3 – Gestion du niveau de performance 3 M003L3 –

Jugement et prise de décision niveau 3 X001L3 –

Pensée analytique niveau 3 X005L3 –

Planification et organisation niveau 3 X008L3 –

Niveau 3 de gestion des parties prenantes

Informations Complémentaires:

Le personnel du HCR est composé de nombreuses nationalités, cultures, langues et opinions diverses.

Le HCR cherche à maintenir et à renforcer cette diversité pour garantir l’égalité des chances ainsi qu’un environnement de travail inclusif pour l’ensemble de son personnel.

Les candidatures sont encouragées de tous les candidats qualifiés sans distinction de race, de couleur, de sexe, d’origine nationale, d’âge, de religion, de handicap, d’orientation sexuelle et d’identité de genre.

Informations Complémentaires:

Veuillez noter que le HCR ne facture aucun frais à aucune étape de son processus de recrutement (candidature, entretien, réunion, voyage, traitement, formation ou tout autre frais).

Date de clôture:

Veuillez noter que la date limite pour les postes vacants annoncés dans cet addendum est le mardi 13 juillet 2021 (minuit heure de Genève).

Pour postuler à ce poste veuillez visiter public.msrp.unhcr.org.






Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 186 167 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]