L’UGB a abrité une conférence sur « les marchés à terme, une solution à la commercialisation des produits agricoles » !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

En collaboration avec le Ministère du Commerce et des PME, l’Université Gaston Berger de Saint-Louis a organisé, le lundi 02 Août 2021, au nouvel Amphithéâtre de l’UFR CRAC, une conférence sur le thème « les marchés à terme, une solution à la commercialisation des produits agricoles ». Cette conférence, animée par Monsieur Mbodja MOUGOUE, Professeur à l’Université d’État de Wayne (USA), Spécialiste des marchés financiers, a été officiellement lancée par le Professeur EL Hadji Abdoul Aziz NDIAYE, Directeur de l’UFR SEG et représentant du Recteur, en présence du Professeur Cheikh Tidiane NDIAYE, Directeur du LARES (Laboratoire de Recherche en Economie de Saint-Louis), Professeur Mamadou Abdoulaye KONTE, Chef de la Section Economie, et de Monsieur Majib DIALLO, Conseiller technique au Ministère du Commerce et des PME. L’objectif est de réfléchir sur la mise en œuvre des marchés à terme au Sénégal pour résoudre les problèmes de surproduction et de pertes de revenus.

Le Professeur EL Hadji Abdoul Aziz NDIAYE, Directeur de l’UFR SEG, après avoir souhaité la bienvenue au conférencier, a invité les étudiants à mener des recherches sur les enjeux futurs des marchés à terme au Sénégal. Cette conférence est, selon lui, l’occasion d’élaborer des stratégies pour l’instauration des marchés à terme au Sénégal qui contribueront sûrement à la relance économique.

Le Professeur MOUGOUE a quant à lui, sensibilisé d’abord sur la promotion des marchés à terme qui constitue une solution adaptée aux défis économiques de l’Afrique. Selon lui, les marchés à terme contribuent à l’amélioration des conditions de commercialisation des produits agricoles et de gestion de risques en assurant un cadre juridique efficace et légal, contrairement aux autres types de contrats. « Les marchés à terme garantissent l’intégrité du marché local, car tout  se fait dans l’anonymat et la légalité, à l’opposé des contrats gré à gré » a indiqué le Professeur Mbodja MOUGOUE. En ce sens, il affirme que ces marchés sont une alternative aux marchés traditionnels, car ils protègent les agriculteurs, en anticipant sur les menaces de fluctuation des prix. A ce titre, le marché des contrats à terme standardisent, et réglementent les flux du marché préservant, dans le même sillage, les parties prenantes des risques de variation des prix. Il a aussi rappelé que ces marchés permettent une parfaite maîtrise du secteur agricole, en ce sens qu’ils assurent un meilleur contrôle des productions agricoles et non agricoles.

Abordant la question de la mise en place des marchés à terme au Sénégal, le Professeur MOUGOUE a préconisé la construction d’entrepôts et la modernisation du secteur de l’agriculture et de l’élevage pour maximiser la production, tout en disposant d’un cadre juridique légal capable de légiférer sur le statut juridique des marchés à terme. Il a donné l’exemple de pays africains qui ont réussi cette transition vers les marchés à terme.

Après des échanges entre le public et le conférencier, la conférence est clôturée par une remise de cadeaux aux participants.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 186 239 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]