Bac au Sénégal – Comment choisir sa Filière après le BAC au Sénégal

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Souvent, très souvent même après l’euphorie de la réussite, une question, simple certes mais très délicate, revient sur toutes les lèvres des nouveaux bacheliers : quelle filière choisir à présent ? A cette question stressante, s’ajoutent également d’autres questionnements comme : faudrait-il faire des études courtes ou longues ? À l’université, au lycée technique ou dans une école spécialisée ?

Pour répondre à toutes ces interrogations et passer cette étape sans encombre, voici quelques conseils clés pour mieux optimiser ses choix de filières et se déterminer un avenir des plus sereins.

I – SE QUESTIONNER SUR SA MOTIVATION

Cette étape est peut-être la plus difficile surtout pour ceux ou celles qui manquent d’idées sur leur avenir. Le but recherché ici est de savoir quel métier exercer, dans quel milieu évoluer et quelles activités entreprendre.

  • Aspect « métiers » : il s’agit de penser au métier rêvé depuis tout petit. Exemple : Docteur, Ingénieur, Pilote, Professeur, Femme ou Homme d’affaires, etc.
  • Aspect : « milieu » : il s’agit des milieux où vous voulez évoluer. Exemple : le milieu de l’environnement, de la recherche spatiale, de l’économie, de l’entreprenariat, de la mode, du cinéma, etc.
  • Aspect « activités » : Il s’agit dans cette troisième catégorie de réfléchir aux activités qui vous passionnent.

Parmi ces trois aspects, il faut reconnaitre que la nature du BAC obtenu n’est pas si déterminante dans les choix. Il s’agit plutôt de faire place à ses motivations personnelles, ses envies, sa personnalité, etc. Cette étape est cruciale pour éveiller votre motivation et se préparer à l’étape suivante.

II- DEMANDER CONSEILS À SES PROCHES

Après le BAC, c’est un autre univers qui s’ouvre au bachelier. Ainsi pour s’assurer d’un meilleur choix d’orientation, différentes personnes seront là pour l’appuyer dans ses démarches. Les professeurs au lycée sont les premiers référents. Suivi de ses parents qui sont bien souvent les premiers à se soucier de l’avenir de leurs enfants. Ces derniers ont un argument de poids car ils sont déjà passés par là. Leurs conseils seront donc toujours les bienvenus.

III- ELARGIR SON CHAMP DE POSSIBILITÉS

Il est fortement conseiller de ne pas s’arrêter à une seule idée précise de métier. Afin de maximiser ses chances, il est préférable de lister plusieurs métiers (dont ceux rêvés depuis son enfance mais pas que) qui tournent autour d’un domaine afin de mettre toutes les chances de son côté.

L’idée est de vous diriger en priorité vers un domaine qui offre globalement de bons débouchés : par exemple, les carrières scientifiques et techniques, de l’industrie, des métiers du social. Les métiers de la gestion en entreprise au sens large (comptabilité, marketing, commerce, finances…) offrent aussi de larges possibilités.

L’architecture et de l’urbanisme constituent également un exemple fort intéressent. Car plusieurs professions y existent telles que l’architecte, l’urbaniste mais aussi le dessinateur-projeteur, le géomètre-topographe, le matiériste-coloriste, le décorateur d’intérieur et bien d’autres encore.

Méfiez-vous cependant des filières peu prometteuses ou des professions qui ont vocation à disparaître pour différentes raisons (secteur en crise, robotisation du domaine etc.). Elles sont souvent saturées et n’offrent quasiment plus de grandes possibilités d’emplois.

Mettez l’accent plutôt sur les métiers dits « de niche » qui ont l’avantage d’offrir un démarrage et une évolution assez rapide car appartenant à un secteur en pleine expansion : c’est l’exemple du BTP, du numérique, les ingénieurs informatiques, les développeurs web, les spécialistes du Marketing, la marine marchande, les métiers de l’hôtellerie et de la restauration, les pros de l’Internet, les experts de la logistique…

IV- DÉNICHER LES FORMATIONS QU’IL VOUS FAUT

Les formations qu’il vous faut sont celles qui répondent à vos envies, vos motivations (conseil 1), qui vous élargissent vos champs de possibilités voire vos débouchées (conseil 3) et qui vous offrent tous les atouts pour réussir : c’est l’objectif du conseil numéro 4.

Dans cette étape, il s’agira d’opter pour les formations qui correspondent au mieux à votre profil d’élève ou de futur étudiant. Il faudra également répondre aux questions : êtes-vous « consciencieux » ou plutôt « zen » ? « Autonome » ? « Gros travailleur ou très petit bosseur » ? « Stimulé ou découragé par la difficulté » ? « Homme de défis » ….

Afin de trouver la formation idéale, aborder plusieurs points s’avère nécessaire avant de formuler ses vœux :

  • Le nombre d’années d’études que l’on souhaite effectuer:  En fonction de votre projet de vie personnelle : quand voulez-vous être autonome financièrement, ne plus être étudiant et entrer dans la vie active ? Dans 1 an, 2 ans, 3 ans, 4 ans, 5 ans, 7 ans ? ;
  • Prendre compte de la série obtenue au BAC (Série S ou L ou G…) : non pour être prisonnier d’un secteur bien déterminé, mais pour évaluer vos chances de réussite dans un style d’étude, par exemple en fac ou en école d’ingénieurs ;
  • La valeur des frais d’inscription à régler ;
  • Le nombre de stages en entreprise possible ;
  • Les débouchés possibles au terme des études;

D’autres critères peuvent être pris en compte comme les notes obtenues, la réputation de l’école à choisir ou encore la mobilité géographique, à savoir la possibilité d’effectuer des études supérieures à l’étranger.

Concernant les orientations au Sénégal trois (03) possibilités s’offrent à l’étudiant :

V- INSCRIPTION DANS LES FILIERES CLASSIQUES DES UNIVERSITES PUBLIQUES

L’Etat du Sénégal a entrepris une politique qui vise à orienter tous les bacheliers chaque année.

L’inscription se fait sur la plateforme de Campusen.sn afin de faire une demande d’orientation dans les cinq (05) universités du Sénégal et l’Université Virtuelle du Sénégal UVS. Il faut aussi noter que l’orientation est exclusivement gérée par le Ministère de l’enseignement Supérieur. C’est le seul à avoir cette prérogative.

Pour faire votre demande vous devez

  • Remplir une demande sur la plateforme campusen.sn
  • Suivre votre demande
  • Attendre la publication de la liste des orientations
  • Commencer les démarches d’inscriptions

A cet effet, le nouveau bachelier peut faire dix-huit (18) choix dans les cinq universités. Ces choix dépendent de la série suivie au lycée. Ils concernent surtout les filières classiques dispensées dans les facultés.

Les formations qui sont dispensées sont soumis au système LMD (Licence-Master-Doctorat) offrant la possibilité à l’étudiant de poursuivre sa formation universitaire jusqu’en doctorat.

Par ailleurs face à l’augmentation du nombre de Bacheliers chaque année, l’Etat oriente certains dans des écoles de formations et instituts privées.

VI- INCRPTIONS DANS LES ECOLES DE FORMATIONS PRIVEES

Il vous est aussi possible de vous inscrire dans une école de formation privée. Dans le ce cas le seul conseil que nous pouvons vous donner est de bien vérifier si l’école de formation est reconnue par l’Etat et si la formation que vous avez décidé de suivre est homologuée, et aussi quelle opportunité vous ouvre-t-elle dans le marché de l’emploi.

VII- FAIRE LES CONCOURS DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES/ INTEGRER LES GRANDES ECOLES

Vous pouvez aussi opter pour une inscription dans l’un des concours ouverts par le Ministère de la formation professionnelle afin d’obtenir un certificat dans un métier.  Vous pouvez obtenir un BTS (Brevet Technique Supérieur) au bout de 2 ans de formation. Ce diplôme vous ouvre ainsi le milieu de l’emploi. Le Ministère de la formation professionnelle, par le biais de la direction des Examens et Concours offrent des concours qui pourraient également vous intéresser.

Vous pouvez aussi vous inscrire dans les  grandes écoles d’ingénieures, de l’administration, la douane ou la police etc. par le biais des concours ouverts chaque année.

Pour cela veillez à avoir une bonne préparation et un très bon niveau de culture générale.

Enfin nous conclurons cet article en vous disant, d’être à l’écoute de vos besoins, de votre passion et d’être réaliste dans vos projets en comparant votre expérience, votre dossier et cursus, sans freiner vos ambitions.

 Bonne chance !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 186 220 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]