Education : Le Sénégal prime ses cracks

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Les meilleurs élèves du Sénégal ont été célébrés hier, mardi 17 août, après une pause en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. A l’occasion de la cérémonie officielle de remise des prix du Concours général tenue au Grand Théâtre Doudou Ndiaye Coumba Rose, 107 distinctions ont été remises aux meilleurs élèves de Première et de Terminale. Le parrain de l’édition 2021 de cette prestigieuse compétition est Feu Pr Souleymane Niang, ancien recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
Ils sont 96 lauréats dont 47 filles et 49 garçons à avoie été honorés hier, mardi 17 août, à l’occasion de la remise des prix du Concours général 2021 au Théâtre national Doudou Ndiaye Coumba Rose. Au total, 55 prix et 52 accessits ont été décernés aux meilleurs élèves de Première et de Terminale.

En effet, c’est l’élève en classe de Première à la Maison d’éducation Mariama Ba, Ndéye Awa Sarr qui est sacrée « meilleure élève du Sénégal » pour cette édition 2021 en remportant les 1er prix en allemand et anglais et Fatoumata Diop, élève en Terminale S1 du lycée scientifique d’excellence de Diourbel a décroché le 1er prix Citoyenneté et Droit de l’homme et le 2e accessit en Mathématiques. Elle a obtenu le bac avec la mention Très bien. Quant au prix du lauréat le plus polyvalent, il est revenu à Khadidiatou Koulibaly, élève également à la Maison d’éducation Mariama Ba. Elle a décroché le premier prix de la version grecque, le 1er accessit de la version latine et le 2e prix en mathématiques.

Cette année, la cérémonie qui s’est tenue en présence du Président de la République, Macky Sall, a pour thème « Pédagogie innovante à l’école dans le contexte covid19, l’apport du numérique pour les enseignements-apprentissages de qualité » et comme parrain Pr Souleymane Niang, ancien recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Prenant la parole, Macky Sall a adressé ses félicitations aux lauréats. « Je voudrais vous dire toute ma fierté, mes félicitations et mes encouragements. Les prix que vous recevez sont le fruit de votre mérite personnel, de volonté affirmée, de votre discipline et de votre rigueur librement consentis. Vous offrez par votre abnégation au travail bien fait un exemple à suivre pour la toute la jeunesse de notre pays. Ces prix sont aussi une consécration du temps et des efforts que vos encadreurs ont consentis à votre endroit, je leur rends un vibrant hommage et à travers eux tous les enseignants du Sénégal », a déclaré Macky Sall. Aussi, ajoutera-t-il que «  ces prix récompensent enfin les sacrifices de vos parents que je salue avec respect ». C’est pourquoi, dira-t-il : «on ne remerciera jamais assez les parents, nos héros de tous les jours. Nous devons tout aux parents parce que ce sont eux qui résolvent les équations les plus difficiles de la vie : loger, nourrir, soigner, éduquer. C’est dire, chers lauréats, chères lauréates qu’au-delà de tout mérite personnel, nous avons toujours besoin d’une main protectrice pour nous guider et nous aider à accomplir notre légende personnelle ».

« SI VOUS VOULEZ ALLER LOIN, EVITEZ L’EXPOSITION AU GRAND PIEGE DE L’ERE MODERNE… »
Dans son discours, le Président de la République a demandé aux lauréats de se concentrer davantage sur leurs études et de «  persévérer dans l’effort  ». « Soyez confiants, il le faut pour franchir les obstacles mais surtout restez humbles et concentrés sur vos études. Si vous voulez aller loin, évitez l’exposition au grand piège de l’ère moderne dont celui principalement des réseaux sociaux parce que les réseaux sociaux flattent l’égo. Rien n’est plus nuisible au progrès que l’égo, c’est-à-dire la satisfaction de soi.
La performance vient toujours de la remise en cause de soi. A la quête du savoir, prenez comme bouclier protecteur le savoir-être », a dit Macky Sall. Mieux, il a exhorté les lauréats à s’inspirer du parrain. « Je vous exhorte à suivre l’auréole de votre parrain pour éclairer votre chemin et sur le chemin de l’excellence, l’Etat sera toujours à vos côtés », a-til laissé entendre. Pour rappel, le Concours général ne s’est pas tenu en 2020 en raison de la covid-19. Du coup, Diary Sow avait gardé sa couronne de meilleure élève du Sénégal. Pour autant, le Chef de l’Etat a invité les ministres en charge du concours général « d’engager dans les meilleurs délais une réflexion globale sur les voies et moyens d’améliorer les performances des candidats ». «  Au vu du Palmarès, je note qu’il y’a quasiment un match nul filles-garçons avec un léger avantage. Les performances ont été moyennes voire faibles dans les filières scientifiques en citoyenneté et droit de l’- homme, en histoire et géographie, en français et surtout en philosophie discipline dans laquelle aucun prix ni accessit n’a été décerné. Il est vrai que les circonstances liées à la pandémie ont dû impacter négativement les conditions des préparations au concours de cette année mais il ne doit pas s’y méprendre  », a fait savoir Macky Sall. Toutefois, il a ajouté que «les indicateurs de ces dernières années ont assez fiables sur le niveau général de notre système éducatif et j’invite à travailler à son amélioration ».

CHANGEMENT DE STATUT : La Maison d’éducation Mariama Ba érigée en Lycée d’excellence dès la prochaine rentrée

Fleuron du système scolaire sénégalais, la Maison d’éducation Mariama Ba de Gorée deviendra un lycée d’excellence. « Parlant de la maison d’éducation Mariama Ba, je voudrais vous dire ici que vous aurez le statut de lycée d’excellence dès la rentrée de septembre. Le ministre de l’Education Nationale a déjà fini toute la procédure et le décret sera pris en septembre », a annoncé Macky Sall aux autorités de l’école.

INSTITUTIONNALISATION DE CLASSES PREPARATOIRES AUX GRANDES ECOLES : La mesure effective à partir d’octobre 2022 au Sénégal
Le Sénégal va avoir deux classes préparatoires aux grandes écoles à partir de 2022. Le Président de la République en a fait l’annonce hier, en marge de la cérémonie de remise des prix aux meilleurs élèves du Concours général. « J’ai décidé d’instituer des classes préparatoires aux grandes écoles qui offriront deux années de formation soutenue aux bacheliers remplissant les critères requis. Cette mesure sera effective à compter d’octobre 2022 et nous allons commencer les classes préparatoires au lycée d’excellence scientifique de Diourbel et nous avons décidé de commencer par les prépas scientifiques  », a dit Macky Sall.

RECOMPENSE AUX BACHELIERES DE 13 ANS : Macky Sall décerne une bourse d’excellence aux jumelles Aminata et Rama Diaw
Même si elles n’ont pas partie des lauréates du Concours général, les jumelles Aminata et Rama Diaw ont été récompensées par le Chef de l’Etat pour leur parcours exceptionnel. Les deux filles qui viennent de décrocher cette année le bac scientifique en série S2 à 13 ans seulement, vont bénéficier de bourses d’excellence. «  Je vous félicite chaleureusement, Aminata et Rama ainsi que vos parents et votre proviseur. L’Etat vous apportera tout le soutien nécessaire à la poursuite de vos études. Chacune de vous bénéficiera d’une bourse d’excellence. J’ai déjà à ce propos instruit le ministre de l’Enseignement Supérieur dans ce sens  », a déclaré Macky Sall. Dans un reportage diffusé sur la Rts, les jumelles issues du lycée public El Hadj Ibrahima Diop de Yeumbeul en banlieue Dakaroise avaient souhaité avoir une bourse d’excellence et poursuivre leurs études à l’école polytechnique de Thiès. Elles sont les plus jeunes bachelières du Sénégal.

HOMMAGE A FEU PR SOULEYMANE NIANG : La future université de Matam baptisée à son nom
La future université de Matam portera désormais le nom du Pr Souleymane Niang, parrain de la cérémonie de remise des prix du Concours général édition 2021. Le Chef de l’Etat, Macky Sall, a fait part de la décision hier. « J’ai décidé que la future université de Matam porte désormais le nom de l’illustre parrain et sera université Souleymane Niang de Matam ». Décédé en 2010 à Toulouse à l’âge d 81 ans, le Pr Souleymane Niang a été recteur de l’Université Cheikh Anta Diop et président de l’Académie nationale des sciences et techniques ». Macky Sall a salué sa «la brillante trajectoire du professeur » qui, selon lui est « une source d’inspiration  » pour le thème de cette édition du Concours général : « Pédagogie innovante à l’école dans le contexte covid-19, l’apport du numérique pour les enseignements-apprentissages de qualité  ». «  Cette édition du Concours général a comme parrain Feu Souleymane Niang, mathématicien hors pair, professeur titulaire des universités de classe exceptionnelle. La vie et l’œuvre du Pr méritent d’être offertes en exemple à notre jeunesse scolaire et universitaire et à toute la jeunesse sénégalaise. Esprit fertile, son parcours scolaire et universitaire tel un trait de lumière a éclairé bien des générations. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages en mécanique, géométrie et algèbre. Grand officier dans l’ordre national du lion, enseignant et chercheur émérite, il fut doyen de la Faculté des Sciences, recteur de l’Ucad et président de l’Académie des sciences. Son expertise reconnue dans différentes instances scientifiques nationales lui a ouvert », a ainsi rappelé le Chef de l’Etat.

PAR MARIAME DJIGO

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 186 227 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]