LE CUDOPES APPELLE SES MEMBRES À SE MOBILISER POUR ’’L’APUREMENT INTÉGRAL” DES ARRIÉRÉS DE L’ETAT

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Le Cadre unitaire des organisations privées d’enseignement supérieur du Sénégal (CUDOPES), pointant “une volonté persistante” de l’Etat de ne pas s’acquitter des arriérés liés aux contrats de placement des bacheliers dans les établissements privés, appelle ses membres à rester “mobilisés et solidaires pour qu’une solution définitive soit trouvée dans le sens de procéder à l’apurement intégral des arriérés dus”.
Dans un communiqué signé de son coordonnateur, Jean-Marie Latyre Sène, “le CUDOPES invite tous les EPES concernés par cette dette à rester vigilants, mobilisés et solidaires pour qu’une solution définitive soit trouvée dans le sens de procéder à l’apurement intégral des arriérés dus”.
Le CUDOPES signale avoir tenu, lundi dernier, une “réunion d’évaluation” sur cette question des “arriérés dus par l’Etat au titre des frais imputables aux contrats de placement des bacheliers dans les EPES”, à savoir les établissements privés d’enseignement supérieur.
Selon le communiqué, la réunion a notamment évoqué l’audience que le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a accordée au CUDOPES, le 14 avril 2021, ainsi que “les propositions faites pour la répartition des montants inscrits sur la première LFR 2021”.
Sur cette base, et en tenant compte de “la demande d’audience du 10 août 2021 restée infructueuse, le CUDOPES, relève 8 mois après le démarrage de la gestion 2021, une volonté persistante de ne pas exécuter les crédits ni dans la LFI ni dans la LFR 2021 au profit des EPES”.
Cette situation “configurait la poursuite du processus d’endettement des EPES vis-à-vis de leurs fournisseurs, le gel des possibilités de paiement des salaires des permanents comme des vacataires, tant dans les prestations faites antérieurement que celles en cours en 2021”, fait valoir cette structure.
Aussi, le CUDOPES annonce avoir décidé, “à compter du mardi 17 août 2021, de ne plus autoriser aux étudiants orientés par l’Etat dans les EPES, l’accès aux cours ni en présentiel ni en ligne jusqu’à nouvel ordre”.
Il a été dans le même temps décidé de “retenir tous les documents administratifs sans exception destinés aux étudiants initialement orientés par l’Etat : attestation de réussite, certificat d’inscription, diplômes, relevé de notes, quitus pour la bibliothèque, renouvellement de la carte d’étudiant”.
Le CUDOPES a de même décidé de “ne pas envoyer le fichier de renouvellement des bourses des étudiants orientés par l’Etat dans les EPES”, indique le communiqué.

BK/ASG

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 186 138 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]