Atelier international du Réseau de recherche en Équations aux Dérivés Partielles, Modélisation et Contrôle EDP-MC au CEA-MITIC

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

L’Université Gaston berger de Saint-Louis a abrité, du 16 au 21 Août 2021, à la salle de conférence du CEA MITIC, l’Atelier international du Réseau de recherche en Équations aux Dérivés Partielles, Modélisation et Contrôle (EDP-MC). Cette activité, organisée par le Laboratoire d’Analyse Numérique et d’Informatique (LANI) de l’UFR de Sciences Appliquées et Technologie ( UFR SAT), et le Centre d’Excellence Africain en Mathématiques, Informatique et TIC, a vu la participation d’imminentes personnalités, Pr Hamidou Touré, coordonnateur du réseau EDP-MC, Mamadou Sy, Professeur titulaire de Mathématiques Appliqués, Monsieur Mamadou Abdoul Diop, Professeur titulaire de Mathématiques Appliqués à l’UFR SAT, Ousmane Seydi, Enseignant-chercheur à l’Ecole Polytechnique de Thiès, d’enseignants chercheurs et de doctorants venus des Universités de la Sous-Région de l’Afrique subsaharienne. Le but de cet Atelier est de présenter plusieurs aspects des EDP et de l’analyse stochastique, à travers 30 exposés. Pour ce faire, chaque exposé sera présenté par  un spécialiste.

De prime à bord, le Réseau de recherche vise à renforcer les groupes de recherche locaux existant, à créer la masse critique de chercheurs actifs nécessaires à l’essor de la recherche mathématique dans la Sous-Région Ouest-africaine, particulièrement à l’Université Gaston Berger de Saint –Louis (Sénégal), l’Université de Nouakchott (Mauritanie), l’Université de Cocody (Côte d’Ivoire) et  l’Université de Ouagadougou (Burkina Faso).

Sous ce rapport, ce Réseau scientifique devient un pôle attractif et vital qui participe activement à la diffusion du savoir, à travers des collaborations avec la communauté scientifique internationale.

Dans cette perspective, l’Atelier se veut un cadre d’échanges dans la réalisation des objectifs fixés par ledit Réseau, en ce sens qu’il va accompagner des chercheurs qui participeront à la vulgarisation de la science, et surtout au développement de l’Afrique. Ce Réseau  propose, grâce aux Sciences Appliquées, des solutions aux problèmes du continent africain. A en croire Professeur Mamadou SY, « Les sciences sont la clé du développement de l’Afrique ».

Sur ce point, Monsieur SY préconise l’implication des acteurs pour résorber les difficultés du continent.

Faut- il rappeler que  cet Atelier est fondé principalement sur la formation et la recherche scientifique. L’objectif   de cet Atelier est  de renforcer, consolider et pérenniser ces importants acquis pour développer, autour des thématiques de ce Réseau, une masse critique de chercheurs actifs dans la Sous-Région de l’Afrique subsaharienne.

Cet Atelier de partage et de promotion de la science met en évidence l’utilité les Mathématiques dans un monde de science et de haute technologie. A ce propos, il a été démontré que les applications des mathématiques sont illimitées, en ce qu’elles concernent aussi bien toutes les disciplines universitaires que les questions de développement. A la limite, les Maths Appliquées constituent une alternative aux enjeux et défis de l’Afrique.

L’intérêt  de cet Atelier est la formation et la capacitation des doctorants et enseignants chercheurs, à travers une panoplie d’exposés sur l’usage pratique des Mathématiques pour une Afrique souveraine. En ce sens, cette activité scientifique exhorte à une prise de conscience des pays africains en faisant confiance à l’expertise locale. Les Mathématiques Appliquées, en lien avec les  questions de développement, jouent un rôle décisif dans la résolution des défis environnementaux, sanitaires et d’assainissement.

Pour les autres sujets abordés, l’Atelier a mis l’accent sur  la capacitation et la formation des ressources humaines de qualités, à travers l’encadrement de différents sujets de recherches.

Dans ce contexte de pandémie, le Réseau a surtout insisté sur l’implication de la communauté universitaire de la Sous-région pour proposer des solutions et des mécanismes susceptibles de remédier à cette pandémie.

Un brillant exposé sur le Covid 19, suivi d’échanges entre les participants, a clôturé cette grande messe des mathématiques dans toutes ces branches, notamment les Mathématiques Appliquées.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 186 181 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]