Demande de Bourses de formation dans les Ecole de Formation du Sénégal. Postulez

Le classement des 200 meilleures universités en Europe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Le classement des 200 meilleures universités européennes pour l’année scolaire 2015-16 publié par Times Higher Education (THE) fait la part belle aux établissements britanniques.

Dans ce classement, on note également le très bon résultat des universités scandinaves et allemandes pour lesquelles les frais d’inscription sont très abordables voire gratuits.

La suprématie du Royaume-Uni

Près d’un quart des universités qui figurent dans ce classement sont situées au Royaume-Uni. Une telle suprématie est une première depuis que le classement annuel de THE est publié. Sans grande surprise, le podium est occupé par des universités indétrônables, Oxford, Cambridge et l’Imperial College of London.

Dans le top 10, on trouve 4 autres universités britanniques : l’University College of London (5ème), la LSE (6ème), l’Université d’Edimbourg (7ème) et le King’s College de Londres (8ème).

Au total 46 universités des 200 que comprend la liste de THE sont installées Outre-Manche.

Un secteur économique important

Ce résultat met en évidence la vision économique du secteur universitaire britannique et son aspiration à l’excellence. Comme le rappelle Phyl Baty, l’éditeur du THE : « Les étudiants étrangers sont extrêmement importants pour la santé financière du système éducatif au Royaume-Uni.

Ils dépensent 4,5 milliards de livres environ par an (5,8 milliards d’euros environ) en frais de scolarité et loyers, mais apportent aussi énormément aux autres étudiants par leur expérience et leur culture. »

Pour préserver cette manne financière qui contribue à la bonne santé économique de plusieurs grandes villes, les universités britanniques sont très rigoureuses sur le choix des enseignants et sur l’offre de service. Chacune de ces grandes écoles aspirent à proposer le meilleur, et année après année, le nombre des étudiants, notamment celui des étudiants étrangers, n’a pas cessé de croître.

En tout cas, pas jusqu’à cette année, car comme le relève Phyl Baty : « Ce lien vital s’avère de plus en plus à risque : pour la première fois, le nombre d’étudiants internationaux au Royaume-Uni stagne cette année. »

La bonne performance des universités allemandes et scandinaves

Avec 36 universités figurant dans ce classement, dont un tiers d’entre elles (11) sont dans le top 50, l’Allemagne obtient la seconde place des nations les plus représentées. Les universités allemandes obtiennent des résultats remarquables sur des critères tels que l’environnement de l’enseignement, une mesure basée sur la réputation des écoles, ainsi que sur la situation financière de l’établissement, le nombre d’étudiants inscrits ou le nombre d’enseignants disposants d’un doctorat.

Elles obtiennent également des scores élevés pour l’importance des recherches menées et les liens étroits avec les entreprises du secteur industriel.

Alors que la Finlande, la Suède ou la Suisse sont des nations plus petites par la taille du territoire ou par l’importance de la population, elles parviennent pourtant à inscrire respectivement 6, 11 et 9 universités dans ce classement.

Dans le Top 10, on trouve d’ailleurs l’Institut fédéral de technologie de Zurich (4ème place), le Karolinska Institute suédois (9ème place) et la Ludwig-Maximilans-Universität (LMU) de Munich (10ème place),

La situation des universités françaises

Avec 15 universités distinguées, la France se classe donc au quatrième rang européen derrière l’Angleterre (46), l’Allemagne (36) et l’Italie (19). L’Ecole normale supérieure (ENS) qui est la première citée, n’apparaît néanmoins qu’à la 17ème place de ce classement.

Dans le top 100, on ne trouve que Polytechnique (43ème ex-aequo), Paris 6 Pierre-et-Marie-Curie (51ème) et Paris-Sud (96ème).

Cette situation n’est pas nouvelle, mais elle confirme que la France doit reconsidérer les moyens qu’elle met à disposition de ses universités afin d’en améliorer l’attrait.

Un certain nombre de pays européens distingués par ce classement propose des frais de scolarité très bas, voire gratuits et surtout leurs universités proposent de suivre certains cursus en anglais.

Ces universités vont jusqu’à remettre des diplômes anglais reconnus à l’international. Cela explique sans doute la stagnation du nombre des étudiants étrangers dans les universités anglaises et la croissance des enregistrements en Allemagne et dans les pays scandinaves.

Le classement des meilleures universités européennes est extrait du classement des meilleures universités du monde déjà publié par THE. Ce classement est réalisé en fonction de treize critères parmi lesquels : la recherche, la pédagogie, l’échange des connaissances ou l’activité internationale.

Le classement des 200 meilleures universités en Europe

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 190 421 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]