Actualité education

Des enseignants des classes passerelles embarqués par la police

Les enseignants des classes passerelles ont été tous cueillis par les limiers. Ce, suite à leur rassemblement organisé du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricain (FRAPP)/France dégage pour une marche.

En effet, Cheikh Oumar Cissokho et ses camarades ont été interpellés par les policiers, alors qu’ils voulaient marcher jusqu’au ministère de l’Education nationale à Diamniadio. Et en dépit des contestations, ils ont fini dans le panier à salade, direction commissariat central.

Toujours est-il, le Mouvement Frapp a fait une publication sur Facebook pour dénoncer ces interpellations. À cet effet, ledit Mouvement exige la libération des enseignants et un de ses membres arrêtés en même temps.

A noter que les enseignants contestataires réclament leur enrôlement dans le cadre du recrutement des 5000 enseignants. Ils indiquent avoir été « lésés au profit des neveux des militants de lAPR » malgré leurs années d’expérience, selon Walfadjiri.

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]