Demande de Bourses de formation dans les Ecole de Formation du Sénégal. Postulez

Education -Confection des tenues scolaires : Les organisations artisanales locales invitées à respecter les délais de livraison

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Une rencontre a réuni, hier, dans la capitale du Nord une délégation du ministère de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel, de la Der, des autorités académiques des régions de Saint-Louis, Louga et Matam, des organisations professionnelles d’artisanat et d’autres services concernés. Au cours de la réunion de Saint-Louis, il a été beaucoup question du respect des délais de livraison des commandes.Sous la présidence du gouverneur chargé de l’Administration, les différents participants ont échangé sur les modalités de confection et de livraison dans les délais des tenues scolaires des écoles publiques élémentaires et préscolaires des trois régions citées

La phase pilote de la politique d’harmonisation de la tenue en milieu scolaire est en marche au Sénégal. C’est dans ce cadre que des délégations des ministères de l’Artisanat et de l’Education nationale sillonnent le pays pour rencontrer des organisations artisanales locales et les services intéressés par le programme.

Pour l’adjointe au gouverneur chargée des Affaires administratives, vu les contraintes de délais, le temps imparti aux confectionneurs n’est plus élastique.

“L’école a déjà ouvert ses portes et les élèves doivent être dotés de leurs tenues scolaires le plus rapidement possible. Donc, il faut que les organisations artisanales livrent les commandes dans les délais arrêtés, tout en respectant scrupuleusement les normes des tenues définies par les services techniques du ministère de l’Artisanat’’, a insisté l’adjointe du gouverneur de Saint-Louis, Fatou Matar Fall.

Des exigences qui ont été rappelées par le point focal du Programme de confection des tenues scolaires au ministère de l’Artisanat. A en croire Saloum Ndiaye, également Coordonnateur du Projet mobilier national au ministère de l’Artisanat, le respect des délais de livraison et des normes fixées dans le cahier des charges détermineront la suite du partenariat avec les artisans locaux.

“Cette année, nous sommes dans une phase pilote pour 10 milliards de francs CFA pour les écoles élémentaires et le préscolaire. Si les commandes sont bien réalisées et livrées à temps par les organisations professionnelles de l’artisanat, il n’y a aucune raison que le gouvernement ne continue pas le partenariat. Mais si c’est le contraire qui se produit, rien n’empêchera l’Etat de se tourner vers les industriels pour la confection des tenues scolaires pour le reste du projet’’, a souligné Saloum Ndiaye.

Mais les autorités administratives et académiques ont été rassurées par les fermes engagements des organisations d’artisans locaux de Saint-Louis, de Louga et de Matam. Ces dernières ont promis de respecter le cahier des charges et surtout les délais de livraison des tenues.

“Vingt-et-un jours, c’est trop juste, mais avec l’expérience et la conjugaison des forces de nos différents membres, on peut y arriver sans problème. Seulement, nous avons attiré l’attention des autorités sur la disponibilité du tissu. Mais des garanties nous ont été données par les services du ministère de l’Artisanat’’, a déclaré le porte-parole des tailleurs de Saint-Louis.

Revenant sur l’importance du projet, l’adjointe au gouverneur de Saint-Louis a rappelé que la confection des tenues scolaires initiée par le président Macky Sall, vise deux objectifs majeurs.

“Premièrement, c’est pour soutenir un secteur fortement touché par la pandémie de la Covid-19, mais également pour résoudre les disparités notées au niveau social. D’ailleurs, l’harmonisation de la tenue scolaire va beaucoup contribuer à la lutte contre les inégalités sociales au niveau des enfants dans une même école. Mieux, la tenue va plus loin en réglant aussi le problème sécuritaire dans l’espace scolaire comme sur le chemin de l’école, parce qu’en situation d’urgence, la tenue scolaire peut faciliter l’identification de la victime et aider à disposer des contacts nécessaires’’, a signalé Fatou Matar Fall.
Enquete

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Abonnez-vous pour ne rien rater

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 197 502 autres abonnés

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Récemment publiés

Campusen 2021

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]