UCAD Université

Perturbations en vue à l’Ucad: Le Sudes/Esr décrète 48 heures de grève

L’université Cheikh Anta Diop renoue avec les perturbations. Le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal/Enseignement supérieur, a décidé de suspendre les enseignements suite à une «agression des collègues» de l’Institut de français pour les étudiants étrangers (IFE) par la «sécurité» du Recteur, Ahmadou Aly Mbaye, alors qu’ils «protestaient pacifiquement et légalement contre la tenue d’un test illégal, organisé en catimini à l’ENSEPT».
Il a ainsi décrété un mot d’ordre de grève de 48 heures à l’Ucad, à compter du lundi 13 décembre 2021, informe un communiqué rendu public. Face à ce qu’il qualifie «d’acte indigne et inédit», le Sudes/Esr va «donner une suite judiciaire à cette affaire en portant plainte contre le recteur de l’UCAD, qu’il tient pour personnellement responsable de cette agression inacceptable contre les enseignants».
Dr. Oumar Dia et Cie comptent aussi «internationaliser la question de cette agression à travers une pétition de l’Internationale de l’Education (IE) en soutien aux collègues et camarades de l’IFE». En effet, avant-hier, samedi 11 décembre 2021, des enseignants de l’Institut de Français pour les Etudiants étrangers protestaient contre la tenue d’un test à l’ENSEPT par l’IFE.
«Ils (Recteur et Cie) avaient décidé de se cacher pour le faire en catimini. Nous avons décidé d’aller protester pacifiquement contre ce test et nous avions voulu accéder à la salle d’examen organisé par notre institut. Ce qui est notre droit puisque nous sommes enseignants de cet institut mais c’est là que le service de sécurité de recteur qui s’apparente à une milice privée, est arrivée et nous a agressés physiquement pour nous empêcher d’accéder à la salle», a expliqué la déléguée de l’U.S.B. SUDES /ESR de l’IFE, Ndiabou Sega Touré.
Le Sudes/Esr compte ainsi «tirer toutes les conséquences de cette affaire et se réserve le droit de recourir à tous les moyens légaux, quant aux suites à donner à l’agression de ses membres».
Depuis quelques semaines, un bras de fer oppose des enseignants à l’IFE et le Recteur de l’Ucad, Ahmadou Aly Mbaye. En effet, les nominations du directeur de l’IFE et du directeur des Etudes par le Recteur de l’Ucad, fâchent le Sudes/Esr (Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal/Enseignement supérieur et recherche). Il dénonce un «coup de force administratif».
Sud Quotidien

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]