Demande de Bourses de formation dans les Ecole de Formation du Sénégal. Postulez

UGB Université

GRÈVE DE LA FAIM À L’UGB : LES PRÉCISIONS DU RECTORAT

Le marché pour l’assainissement du campus de Sanar a été attribué et les travaux lancés avec un chronogramme précis jusque-là respecté, a indiqué le rectorat de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, en réponse aux revendications des étudiants portant sur ce sujet.

Cette précision des autorités universitaires saint-louisiennes fait suite à une grève de la faim entamée lundi par les membres de la Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL).
Dans une note transmise à l’APS, le rectorat de l’UGB fait observer que les difficultés remontées par les étudiants « seront réglées par l’Office national d’assainissement du Sénégal (ONAS) ».
Mais « pour régler définitivement ce problème, signale la note, des travaux de construction d’une nouvelle station et de renouvellement de conduite de refoulement débutent à la fin du mois de janvier 2022 ».
L’Office national d’assainissement du Sénégal est d’ailleurs en avance sur le planning d’exécution, ajoute-t-elle.
Concernant la distribution en eau potable, un autre point ayant fait l’objet d’un accord avec les étudiants en novembre 2021, le rectorat de l’UGB parle d’un « problème d’ordre structurel qui concerne tout le département de Saint-Louis ».
« Dès que le château d’eau de Ngalèlle tombe en panne, cela se répercute sur le château d’eau de l’UGB, et pour résoudre définitivement le problème d’eau dans le département de Saint-Louis, présentement deux usines de traitement supplémentaires sont en train d’être construites à l’usine de Khor pour une durée de deux (02) ans », explique-t-on dans la note.
En attendant la durée des travaux, l’État a mis à la disposition du Centre régional des œuvres sociales de Saint-Louis (CROUS) sept (07) réservoirs de 10 m3 chacun, sans compter que l’installation de ces réservoirs au campus social va résorber le déficit en eau potable en attendant la fin des travaux, selon la note du rectorat de l’UGB.
S’agissant des revendications des étudiants relatives à la connexion wifi, les autorités universitaires soulignent que le coût des travaux d’extension est évalué à 170 millions de francs CFA, précisant que les travaux en question « démarreront dès réception des fonds ».
Le Centre de Calcul Ousmane Seck, qui doit réaliser ce projet d’extension, « a proposé un chronogramme clair et un comité de suivi a été mis en place et dans lequel les étudiants sont représentés », indique la même source.
En ce qui concerne la voirie interne, « il est dit dans le protocole » d’accord avec les étudiants que « les travaux seront pris en charge par Agéroute » et « devraient démarrer au plus tard au mois de février 2022 », selon la note du rectorat de l’UGB.

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]