Demande de Bourses de formation dans les Ecole de Formation du Sénégal. Postulez

Actualité education

Fin de la grève des enseignants, le Cusems et le Saems signent l’accord pour lever le mot d’ordre

Le G7, coalition regroupant des syndicats d’enseignants, d’inspecteurs et de maîtres contractuels a mis fin à leurs grèves déclenchées il au moins deux mois. Déjà vendredi dernier, cinq des sept syndicats avaient signé le protocole d’accord.

Le Saemss et le Cusems, quant à eux, avaient pris acte des propositions annoncées par le gouvernement et ont décidé de rendre compte à leur base.

Chose faite car ils  ont ont signé le protocole mettant fin à la grève qui avait paralysé l’enseignement dans le moyen secondaire depuis prés de deux mois.

En effet, lors de la dernière rencontre tenue vendredi dernier, l’offre gouvernementale pour améliorer les salaires et les indemnités, est montée jusqu’à 97 milliards de francs Cfa. En décidant de lever leur mot d’ordre sur la base des propositions faites par l’Etat, cinq des 7 syndicats du G7, notamment le Sels, le Sels/A, le Snelas/Fc, l’Uden et le Siens, ont proposé au préalable, au gouvernement, de rapprocher les délais de paiement des 10 mille francs Cfa proposés en 2024, en mettant 5 mille francs Cfa sur le budget de 2022 et 5 mille francs Cfa sur celui de 2023. En signant néanmoins, le pôle du G5 a mis en garde l’Etat contre toute autre signature de protocole différent avec une quelconque partie.

Pour rappel, le Saemss et le Cusems ont entamé leur mouvement d’humeur depuis le mois de novembre 2021. Les deux syndicats, au moment des négociations, en étaient à leur 10ème plan d’actions.

Les syndicats grévistes réclament du gouvernement l’application du protocole d’accord signé par les deux parties en 2018, lequel porte principalement sur l’amélioration de la rémunération des enseignants, à travers le relèvement du montant de plusieurs indemnités (logement, d’enseignement ou de contrôle et d’encadrement).
 Le G7, créé en 2019, regroupe le Cadre unitaire des enseignants du moyen secondaire (CUSEMS), le Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire (SAEMS), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (SELS), l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (UDEN), le Syndicats des inspectrices et inspecteurs de l’éducation (SIEN).

Des perturbations, marquées par des grèves perlées avec des débrayages de quelques heures, des arrêts totaux des enseignements et des manifestations, ont paralysé depuis près de deux mois les secteurs primaire et secondaire de l’éducation au Sénégal.

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]