Demande de Bourses de formation dans les Ecole de Formation du Sénégal. Postulez

Actualité education

LA MAÎTRISE DE L’ISPS, AU MENU D’UN SÉMINAIRE OUVERT À DAKAR

 Un séminaire de formation visant une meilleure maîtrise du Code international pour la sureté des navires et des installations portuaires (ISPS en anglais International Ship and Port Security), s’est ouvert lundi à Dakar, sous l’égide de l’Union européenne.
Destiné aux agents de sûreté des installations portuaires, cette session de renforcement de capacités se tient à la capitainerie du Port autonome de Dakar.
Il est organisé par WECAPS (West and Central Africa Port Security), une initiative de l’Union européenne pour le renforcement de la sécurité portuaire en Afrique de l’Ouest et du Centre.
Ce projet vise notamment à établir un cadre international pouvant faciliter la coopération entre les gouvernants contractants en vue de détecter et évaluer les menaces contre la sureté, de manière à prendre des mesures de sauvegarde contre des incidents touchant des navires et des installations portuaires, peut-on lire dans un document remis aux participants.
Il note également que la promotion du rassemblement et l’échange rapide et efficace des renseignements liés à la sûreté et à la sécurité sont inclus dans le projet WECAPS.
Outre des agents de la Haute autorité chargée de la coordination de la sécurité maritime, de la sûreté maritime et de la protection de l’environnement marin (HASSMAR), des forces de défense et de sécurité, la douane et la Brigade nationale des sapeurs-pompiers prennent part à ce séminaire de formation.
La première partie de ce séminaire (7-11 mars) est destinée à quelque 24 agents de sûreté de l’installation portuaire, la deuxième partie (14-16 mars) devant être organisée à l’intention de 25 agents chargés de tâches spécifiques liées à la sureté, notamment les gardes de sécurité portuaire, a-t-on appris du directeur général de l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM-Abidjan), le lieutenant-colonel Abé Aké Zazare.
Selon ce dernier, ’’l’efficacité d’une stratégie globale de sécurisation repose bien évidemment sur les moyens opérationnels et l’adoption d’un cadre juridique adéquat (…)’’, devant permettre une mise en pratique des dispositions prévues afin de ’’cibler’’ les risques, ’’définir’’ les stratégies de lutte et ’’orienter’’ les interventions.
’’Maitriser ce code ISPS est donc un impératif catégorique si nous voulons mettre nos ports à l’abri des menaces et circonscrire nos vulnérabilités’’, a pour sa part indiqué la secrétaire générale du Port autonome de Dakar, Nafissatou Fall Niang.
Se félicitant de cette initiative de l’Union européenne, elle a relevé que ’’l’Europe et l’Afrique sont deux continents dont les destins économiques sont liés, au regard de l’importance des volumes de leurs échanges commerciaux’’.
A cet titre, ajoute-elle, ’’ils sont appelés à coopérer pour sécuriser leurs chaines d’approvisionnement’’.

 

Laisser un commentaire

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]