Actualité education

Education : Formation des enseignants, le Sénégal et la fédération Wallonie-Bruxelles conjuguent leurs efforts.

La convention de partenariat relative à la deuxième phase 2022-2026 de l’initiative francophone pour la formation à distance des maitres (IFADEM) est signé ce jeudi 19 mai 2022 aux sphères ministérielles de Diamniadio par le ministre Mamadou Talla, Monsieur Pierre-Yves JEHOLET, Ministre-Président de la fédération Wallonie-Bruxelles et les représentants de la francophonie. Un partenariat tripartite qui a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité des enseignements et des apprentissages par le renforcement des compétences professionnelles des enseignant(e)s de l’éducation de base et des personnels de supervision.
« Ce déploiement constitue une étape importante dans la collaboration féconde qui unit la famille francophone. IFADEM qui intervient dans plusieurs pays, a un impact réel dans l’amélioration des pratiques professionnelles de nos enseignants », souligne le ministre de l’éducation nationale.
Sous le leadership de la direction de la formation et de la communication DFC , la phase d’expérimentation d’IFADEM a touché un public de 500 enseignants candidats au Certificat d’aptitude pédagogique (CAP) dans les académies de Fatick et Kaolack entre 2014 et 2016. « Il a beaucoup contribué à satisfaire une demande syndicale et à offrir un plan de carrière à des milliers d’instituteurs.
Par sa stratégie de formation diplômante, deux mille (2000) instituteurs adjoints titulaires de CEAP ont été formés à distance et certifiés », selon Mamadou Talla.
A l’issue de cette phase d’expérimentation, l’APEFE, agence de coopération de la Wallonie et de la fédération Wallonie-Bruxelles, s’est positionnée pour accompagner l’Etat du Sénégal dans la formation continue des enseignant (e)s sur le modèle IFADEM.
Cet appui financé par la coopération Belge au développement s’est concrétisé par la formation de 1500 enseignant (e)s des académies de Fatick, Kaolack, Kaffrine et Thiès, entre 2017 et 2021.
Suite au succès de cette première phase de déploiement, les parties prenantes (MEN, APEFE, OIF, AUF) ont souhaité s’engager dans la mise en œuvre d’une seconde phase de déploiement qui permettra de former 1000 enseignants et 5000 directeurs d’écoles dans les académies déjà ciblée (Fatick, Kaolack, Thiès) auxquelles seront ajoutés 3 autres académies (Matam, Louga et Saint-Louis).
Par N. NDIAYE DRTS

Laisser un commentaire

3 Commentaires

[googleapps domain="docs" dir="forms/d/e/1FAIpQLScckL0fI_a78vmYtwF8WZg3xyXkDUBusEquhuOQrH2NPQ1kMw/viewform" query="embedded=true" width="640" height="768" /]