Actualité COMMUNIQUÉ Ecole ENSA THIES

Construction d’infrastructures sanitaires et éducatives dans sa zone d’implantation : Dangote boucle son investissement de 154, 4 millions

Dangote cement Sénégal (Dcs) est dans l’ère de l’inauguration. La troisième cimenterie du Sénégal vient de boucler les travaux de construction d’infrastructures sanitaires et éducatives dans les communes de sa zone d’implantation hier, avec l’inauguration de la maternité de Pout, après le Cem de Niakhip et le centre de santé de Fouloume. Il s’agit en effet, d’un des investissements les plus importants consentis par la cimenterie depuis le démarrage de ses activités Rse au Sénégal en 2007, après la reconstruction du village de Galane. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie Rse de l’entreprise consistant à réaliser des investissements à fort impact socio-éducatif, dans des secteurs comme la santé, l’éducation, explique Ousmane Mbaye, Directeur administratif et financier (Daf), au cours de la cérémonie d’inauguration du poste de santé de Fouloume dans la commune de Mont-Rolland. Il dit : «Ce projet découle d’un cadre de concertation que nous avons mis en place avec les différentes communes et les villages qui sont impactés par l’usine pour voir effectivement quels sont leurs besoins et leurs priorités pour pouvoir les accompagner». Un cadre qui regroupe, en effet, les communes de Pout, Keur Mousseu, Mont Rolland et Diass. Et à la suite de ces concertations, poursuit M. Mbaye, «le maire de Keur Mousseu avait proposé la construction d’un collège à Niakhip qui est une nécessité prioritaire pour sa commune. Celui de Pout avait demandé la construction d’une maternité. Une infrastructure qui va aider toutes les femmes de Pout et les villages des communes environnantes à venir au niveau de la maternité pour accoucher en toute tranquillité». Aussi, signale le Daf de l’entreprise Dcs, «nous avons également réalisé un deuxième projet avec les femmes de Pout vendeuses de fruits sur la Route nationale. Nous les avons aidées dans le cadre d’une formation pour pouvoir transformer les fruits qui sont vendus parce que nous savons qu’il y a beaucoup de fruits qui pourrissent car tout simplement les femmes ne savent comment les transformer». Sans compter la construction d’un poste de santé à Fouloume entièrement financé à hauteur de 35 millions par la 3e cimenterie du Sénégal, sur fonds propres. Un projet largement salué par le maire de Mont Rolland, qui estime qu’avec la construction d’un poste de santé flambant neuf dans sa commune, «le taux de prévalence de la tuberculose très élevé dans ce village va être réglé. De même que le taux des décès maternels dans cette localité excentrée du centre de Mont-Rolland». Aussi, ajoute-t-il, «Fouloume, un grand village qui compte près de 5 mille habitants, va connaitre une amélioration nette de la santé de ses populations». Pour dire, selon le premier magistrat de la commune de Mont-Rolland, «c’est un rêve que Dangote vient de réaliser». Egalement, Dcs a mis à la disposition des élèves de la commune de Diass deux salles de classe, 200 tables et 3 mille cahiers. De même que les élèves des communes de Keur Mousseu, de Pout et de Mont-Rolland. Lesquelles communes ont reçu chacune 5 mille cahiers. Un acte magnifié tour à tour par les autorités municipales des communes de Diass, Keur Mousseu et Pout qui se sont réjouies de l’appui de Dcs dans leur localité. Ousmane Mbaye a aussi annoncé le démarrage de la deuxième phase de la Rse pour accompagner les différentes communes qui sont impactées par Dcs.

Leave a Comment