Actualité

Des fournitures pour aider les enfants sénégalais

L’association Ardiamji organisait, samedi, une demi-journée solidaire afin d’aider les enfants sénégalais de la région de la Casamance.

Alioune Badara Thiam est membre de l’antenne locale d’Ardiamji, association qui aide les enfants sénégalais de la région de la Casamance en situation de grande précarité, en leur procurant des livres, de la nourriture, ou encore des vêtements.
5.000 € pour le conteneur acheminant les livres« Nous avons lancé un partenariat entre l’école Toumani Boiro et l’école Victor-Hugo de Blois visant à favoriser l’éducation des enfants au Sénégal », détaille la vice-présidente Sandrine Torterat. Cette dernière souhaiterait que l’association, « en pleine renaissance », ne se concentre pas uniquement sur la région de la Casamance mais « s’ouvre aux autres provinces ».
Ainsi, ce samedi 12 mai, salle Beauce, en Vienne, l’association organise diverses animations visant à récolter des fonds et ainsi à « développer le partenariat et envoyer un nouveau conteneur avec des vêtements, des livres mais aussi de quoi créer une bibliothèque sur place », annonce Sandrine Torterat, qui rappelle que dans cette province, en moyenne, « 30 à 40 % des enfants ne sont pas scolarisés ». Mais un tel projet présente un coût élevé : « Nous avons du matériel mais le plus cher est de l’acheminer jusque là-bas, indique le président d’Ardiamji, le couturier Samba Soumboundou. Il faut compter 5.000 € pour louer un conteneur ».
C’est ainsi qu’après un atelier d’arts plastiques (création de masques) pour les enfants à 15 h, animé par Alioune, et un atelier d’initiation à la danse africaine avec Zaza, un défilé de mode s’est tenu dans la salle Beauce de Blois Vienne, suivi, et c’est là le clou de la soirée, d’un concert du groupe Ko’Gui’Ba.
Des animations simples qui représentaient néanmoins un défi de taille pour une association qui ne compte à ce jour qu’une dizaine d’adhérents. La communauté sénégalaise, elle, rassemble « une cinquantaine » de Blésois, termine Samba Soumboundou.

Laisser un commentaire

Translate »