DES TROUSSEAUX SCOLAIRES REMIS AUX MEILLEURS ÉLÈVES DE PIKINE

0
130
Trois cent-soixante élèves de trente-six écoles primaires de Pikine ont reçu vendredi des trousseaux scolaires et des cartes de couverture maladie universelle, un appui destiné à encourager les efforts de ces potaches de la banlieue dakaroise, a constaté l’APS.

Les 10 meilleurs élèves venant de plusieurs écoles primaires ont reçu à cette occasion des kits scolaires, avec l’objectif d’encourager leurs efforts et de soulager les charges sociales de leurs parents.

 
’’Ce geste est lié au fait que nous voulons honorer l’école sénégalaise en commençant par Pikine’’, a souligné le donaeur, le chef du département de parasitologie de la faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontologie de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, le professeur Daouda Ndiaye.
 
’’J’ai compris qu’aucun développement ne peut se faire sans un encadrement efficace des élèves’’, a-t-il justifié, lors de la cérémonie de remise de ces prix d’excellence, qui a eu lieu en présence de plusieurs dignitaires de la banlieue dakaroise.
 
A travers ce geste, a-t-il souligné, il s’agit de primer l’excellence dans l’éducation et la santé pour assurer le développement du pays. Cette initiative va d’après lui, permettre aux élèves d’avoir un esprit sain dans un corps sain, afin qu’ils soient performants demain.
 
’’L’éducation sénégalaise au niveau de l’Afrique se porte bien, mais si on la compare aux pays occidentaux, il reste des choses à faire pour augmenter le niveau’’, a-t-il fait remarquer, soulignant la nécessité d’augmenter les ressources allouées à ce secteur.
 
Il a exhorté à poser un regard beaucoup ’’plus pointu, plus objectif et pragmatique pour améliorer le système éducatif sénégalais’’.

’’Nous n’allons pas nous arrêter ici. Nous allons étendre cette initiative vers le moyen secondaire et même l’université en vue de les encourager’’, a-t-il assuré.

 
La coordonnatrice du collectif des directrices d’écoles, Astou Diouf Hanne, fait observer que la construction du savoir a un coût exorbitant, notamment dans la banlieue où, quotidiennement, des familles sont obligées de développer des stratégies de survie.
 
’’Faire un don de kits scolaires et pendre en charge les frais médicaux d’enfants, c’est soulager des familles d’un lourd fardeau’’, a-t-elle salué.
 
L’une des élèves récompensés, Victoire Ingride Sallah de l’école élémentaire de Pikine 7A, salue l’initiative, tout en appelant ses camarades à bien travailler, afin d’être, eux aussi, primés un jour.

AMN/ASG/BK

aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici