École au Sénégal: ÉCOLE PRIMAIRE DE AÏKOUN DANS LE SALEMATA

0
855

L’image contient peut-être : ciel, plein air et nature

75 km de Kedougou dans le Kevoye, département de Salemata. Un village peul et des diakhanké. 3 classes multigrades pour 3 jeunes enseignants. Une école avec ses abris provisoires. Une école n’est pas un enclos mais un environnement. Prétexter que ces écoles sont un mal nécessaire est la preuve évidente de la faillite de notre planification nationale. La faillite d’un État qui dispose de tous les indicateurs statistiques et prévisionnels pour anticiper sur la planification des écoles. L’argumentaire politicien a des limites. Ces abris provisoires sont une honte. Pourtant une salle de classe équipée et décente coûte en moyenne 6 millionsde FCA. Est on si pauvre pour attaquer cette honte nationale qui repose l’impasse systémique d’un pays tellement inégalitaire dans la redistribution de ses ressources nationales ?

Photos : NKEN

NKEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici