Actualité APPEL À CANDIDATURES Emplois

La Banque Islamique de Développement recrute 01 Spécialiste Islamique

Contexte et justification

Dans le cadre d’une initiative, la Banque Islamique de Développement – (BID) et le Groupe de la Banque mondiale (BM) ont signé un « Cadre de partenariat stratégique » entre les deux institutions. Le cadre vise à renforcer la coopération entre la Banque Islamique de Développement et la Banque mondiale pour faire face aux problèmes de développement auxquels sont confrontés les pays membres communs. L’un des domaines clés du cadre comprend la consolidation de la résilience dans la région du Sahel pour améliorer la sécurité alimentaire et la gestion des ressources naturelles des éleveurs. C’est dans ce contexte que la BID a collaboré avec la Banque mon­diale pour financer le programme régional de soutien au pastoralisme au Sahel (PDDPS). Ainsi, en Juin 2014, au 40cmc anniversaire de la BID à Djeddah, Bill Gates, co-président de la fondation Bill & Melinda Gates (Fondation Gates) et le Dr Ahmad Mohammed Ali, Président du Groupe de la BID ont annoncé qu’ils travail­lent à mettre en place un fonds novateur pour combattre la pauvreté dans les pays musulmans. Ce partenariat connu sous le nom de ‘Lives and Livelihoods Fund (LLF) va pourvoir jusqu’à $2.5 milliards sur cinq ans à travers un financement compatible à la Sharia et ayant pour objectifs de sauver des vies et améliorer les moyens d’existence des populations. Ce sont les pays membre de la BID qui sont soit à faible revenu ou intermédiaire scion la classification de la banque mondiale qui sont ciblés. C’est dans ce cadre que s’inscrit le Projet de Développement Durable des Exploitations pastorales au Sahel (PDEPS) qui a été identifié comme étant une opportunité d’un développement effectif, lequel pourra mettre des mil­lions de personnes hors de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire au Burkina Faso, au Mali, au Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Tchad. Ce projet vient en complément au Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) qui est financé par la Banque Mondiale et au Projet Régional de Dialogue et d’Investissement pour le Pastoralisme au Sahel et dans les pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest (PREDIP) en cours de formulation avec l’appui financier de l’Union Européenne. Le financement potentiel s’élève à plus de 200 millions de dollars avec pour chaque composante nationale un budget de 30 millions de dollars améri­cains pour une durée de 5 ans.

L’objectif global du Projet est de contribuer à l’amélioration de la production ani­male afin d’accroître les revenus des populations cibles et de réduire l’insécurité ali­mentaire dans la zone du projet grâce à une meilleure gestion des ressources natu­relles, à l’accès aux marchés et à un contrôle accru des maladies animales transfron­talières.

Le Projet s’exécutera à travers les quatre (4) composantes suivantes :

  1. Le développement des infrastructures pastorales et la gestion des ressources natu­relles,
  2. Le développement des chaînes de valeur des bovins et des petits ruminants,
  3. L’appui au développement des capacités institutionnelles et organisationnelles,
  4. La gestion du projet.

Dans le cadre de l’exécution de ce projet, il est prévu les activités permettant de faciliter aux bénéficiaires l’accès à la finance islamique. La facilitation de l’accès consiste à fournir un financement participatif et compatible avec la Charia aux acteurs intervenant dans les chaînes de valeur lait et viande.

Compte tenu des différentes lignes de crédit qui existent, le projet va accompagner les acteurs des différentes chaines de valeur petits ruminants et lait pour un accès au financement islamique. Un opérateur de facilitation des chaines de valeur sera aussi recruté pour accompagner les acteurs.

Le Ministère de l’Elevage et des Productions animales, à travers le Projet de Développement Durable des Exploitations pastorales au Sahel (PDLPS), utilise une partie de ccs fonds pour recruter pour son unité de coordination un spécialiste en finance islamique.

Le Spécialiste de Microfinance Islamique doit avoir 

  • Un diplôme minimum BAC+ 4 dans les domaines suivants : économie, finance, comptabilité, agroéconomie ou autre discipline en lien avec les objectifs du projet en matière d’accès au financement islamique ;
  • Une expérience avérée d’au moins 10 ans en micro finance ;
  • Une expérience d’au moins 5 ans en micro finance islamique ;
  • Une bonne connaissance en matière d’élaboration de plans d’affaires dans le domaine de l’élevage et une bonne capacité d’évaluation de plusieurs plans d’af­faire dans un délai court ;
  • Une bonne connaissance en système de gestion et d’information;
  • Avoir cinq (05) ans d’expérience professionnelle dont au moins 03 ans dans un projet de développement rural et/ou dans des activités similaires ;
  • Avoir une bonne connaissance du milieu pastoral/agropastoral sénégalais et des régions du Projet ;
  • Avoir des connaissances en gestion de subventions pour les éleveurs cl le secteur privé ;
  • Bonne connaissance de la problématique du développement rural en général, de l’élevage en particulier, de l’accompagnement des éleveurs et de leurs organisations pour le développement des chaines de valeur lait et petit ruminants ;
  • Grandes qualités d’écoute et de compréhension du milieu rural et des activités agro-Sylvo-pastorales ;
  • Bonne condition physique avec aptitudes à effectuer des déplacements sur le ter­rain pour le suivi et la supervision des opérateurs recrutés par le projet.
  • Bonne connaissance de l’organisation des filières animales : lait et petits rumi­nants ;
  • Bonnes capacités de rédaction et de revue de micro-projets différents dans le sec­teur de l’élevage ;
  • Aptitude à travailler en groupe avec différents cadres, avec différents services de l’administration, les entreprises, les autres projets, les ONG, les associations, les OPE et groupements de producteurs agricoles ou d’éleveurs ;
  • Bonne maîtrise des outils bureautiques (Word, Excel, PowerPoint), d’Internet et de la messagerie électronique;
  • Excellente expression orale et écrite en français ;
  • Etre immédiatement disponible.

 Tâches et responsabilités

Sous l’Autorité du Coordonnâtes, il (elle) est responsable de l’appui au développe­ment des chaincs de valeurs lait et petits ruminants du Projet avec les tâches sui­vantes:

  • Participer au ciblage des bénéficiaires de subvention du projet en rapport avec le spécialiste chaine de valeur ;
  • Définir le cadre de partenariat avec les institutions de micro finance qui pratiquent la finance islamique, projets cl programmes possédant une ligne de micro finance islamique et proposer des projets de protocoles de partenariat Ce partenariat devra aussi inclure le fond de stabulation (EONSTAB) du ministère de l’élevage et des productions animales ;
  • Suivre les prestations de l’opérateur chaine de valeur et travailler en étroite colla­boration ;
  • Travailler en étroite collaboration avec le FONSTAB ;
  • Utiliser et proposer la révision régulière du manuel de gestion des subventions en vue d’une bonne adaptation à la législation financière et l’atteinte des objectifs du projet ;
  • Participer à l’inventaire et ciblage des acteurs directs et indirects engages dans les chaînes de valeurs lait et petits ruminants dans la zone du Projet ;
  • Préparation du PTBA et élaboration des rapports trimestriels et annuels sur l’accès au financement islamique.
  • Toutes autres tâches confiées par le coordinateur du Projet.

Candidature

Les dossiers de candidature comprenant :

  • un curriculum vitae détaillé,
  • les copies légalisées des diplômes,
  • les attestations de travail ou de bonne fin d’exécution de contrat, un certificat de nationalité sénégalaise,
  • un extrait d’acte de naissance et un casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois

seront déposés sous pli fermé au Secrétariat de l’unité de Coordination du Projet de développement Durable des Exploitations pastorales au Sahel (PDEPS),, 1 er arrondissement, Bâtiment C, 6ème étage, Diamniadio avec la mention « candidature au poste de spécialiste en microfinance  islamique du PDEPS»

La date de clôture est fixée au lundi 14 octobre à 12 heures

Leave a Comment