ANNALES ET FASCICULES

Les Techniques De La Dissertation En Histoire Et Géographie

Les Techniques De La Dissertation En Histoire Et Géographie

La dissertation est une forme d’évaluation. Elle est une épreuve de réflexion et d’analyse structurée par laquelle on demande à l’élève d’apporter progressivement une solution à un problème soulevé.
Elle fait appel à la capacité d’organiser avec méthode, cohérence et rigueur ses connaissances sur un sujet donné.
Le sujet de dissertation comporte d’une part, des ressources constituées soient d’un énoncé, d’un prétexte, d’un contexte ou de repères chronologiques et d’autre part, une consigne.
La consigne est l’ensemble des instructions qui vous guident dans la réalisation des tâches. Vous devez lire et comprendre l’ensemble des consignes avant de vous engager.

I-) TRAVAIL PRÉLIMINAIRE
A) Délimiter le sujet :
Thème à étudier
Indiqué par le mot clé du sujet qui indique le domaine de réflexion. Il faut se référer aux tâches déclinées dans la consigne.
Espace d’étude
S’il n’est pas précisé, il est sous-entendu « le monde ». En général il s’agit de l’espace des faits ou du cadre de réalisation de l’action indiquée dans la consigne. Il convient pour en avoir une idée claire de bien cerner le contexte.
Période
Très souvent indiquée en Histoire, très rarement en Géographie (car supposée actuellement).
Tâches à réaliser
Proposée par un verbe, des noms ou adjectifs précisant la nature du sujet et donc le type de plan à suivre (analytique, comparatif ou dialectique)

B) Repérer le travail demandé
1) En Histoire

Types de sujets Ce qu’il faut faire (type de plan)
Une évolution Périodiser (subdiviser ici en 2 en périodes)
Un tableau, un bilan, une situation historique Thématiser (subdiviser en deux ou trois thèmes)
Une mise en relation Confronter pour thématiser ou périodiser
Une application Démontrer (analyser les manifestations) puis juger (analyser les limites)
Une comparaison Confronter les termes de la comparaison pour ressortir leurs points en commun et leurs différences

2) En Géographie

Types de sujet Ce qu’il faut faire
Une situation économique Analyser (régionaliser)
Une double approche Présenter, successivement, deux aspects opposés d’une réalité (dans une approche synthétique et ou systémique)
Une mise en relation Confronter les deux termes pour analyser
Une typologie Regrouper (classer) en deux ou trois catégories
Une comparaison Confronter les deux termes de la comparaison pour dégager les ressemblances et les différences

C) Dégager la problématique
Le libellé exprime ou sous-entend une problématique c’est-à-dire une ou des questions précises auxquelles la dissertation doit apporter une réponse complète. Il est question alors de formuler clairement ce problème (cette question).
D) Bâtir le plan détaillé
Il consiste à classer, dans un style télégraphique, les deux ou trois idées principales (correspondant au plan du devoir) et à faire accompagner chacune par les idées secondaires, les faits et les exemples qui les explicitent. A la fin de chaque partie, prévoir une transition avec une ou des phrase (s) complète (s) (ici seulement car tout ce qui précédent est en style télégraphique)
E) Élaboration, au brouillon, de l’introduction et de la conclusion
Il est recommandé de rédiger, intégralement au brouillon, l’introduction et la conclusion sur la base du plan détaillé. Ce qui permet d’éviter de rendre un devoir sans conclusion ou une conclusion incohérente car faite dans la précipitation.

II°) LA STRUCTURE DU DEVOIR
Trois parties distinctes, autrement dit séparées par une ligne sautée, composent le devoir de dissertation géographique et / ou historique. Il s’agit de l’introduction, du développement et de la conclusion.
A) L’introduction : C’est une présentation générale du sujet équivalant au domaine de définition en mathématique. Elle comprend alors trois aspects :
– La présentation du sujet (ou amener le sujet) En Histoire, il est question de préciser le thème, l’espace d’étude et la période. En Géographie, il s’agit de préciser le cadre thématique et spatial.
– L’énoncé de la problématique : Il s’agit de dégager l’intérêt ou l’enjeu de la question centrale soulevée par le sujet.
– L’annonce du plan consistant à indiquer clairement la progression à suivre dans le développement par l’exposé des deux ou trois idées principales à traiter.

NB : Ce qu’il faut éviter dans l’introduction :
– Une introduction passe-partout ;
– Un retour dans le passé lointain pour certains sujets ;
– Fournir déjà une réponse à la problématique.
B) Le développement : Il est directement réalisé sur la copie sur la base du plan détaillé établi sur le brouillon. L’élève traite successivement chacune des idées principales annoncées dans le plan dans une argumentation logique et cohérente (sujet + verbe + complément avec des connecteurs logiques appropriés pour relier les idées, les faits et les exemples).
Le corps du devoir ne comporte ni numéro ni titres.
Chaque idée principale est éclairée par des idées secondaires, des faits et des exemples géographiques ou historiques précis avec les concepts de la discipline, bien orthographiés.
NB : A la fin de chaque partie, prévoir une transition (sauf pour la dernière qui ne comporte qu’une conclusion partielle). La transition s’effectue à l’aide d’une ou deux phrases comprenant une conclusion partielle (c’est le résultat de l’analyse de la partie achevée) et une annonce de la partie suivante (une sorte d’introduction)
C) La conclusion : C’est la réponse précise et complète à la problématique comprenant deux aspects :
– Le bilan : c’est la synthèse des deux ou trois conclusions partielles. Bien fait, le bilan est suffisant comme conclusion dans les sujets analytiques et comparatifs ;
– L’élargissement : Il s’agit de formuler, si possible, une problématique qui prolonge le débat ou la réflexion en suggérant un thème proche, en changent d’espace (d’échelle) ou en évoquant brièvement une évolution à venir (en Histoire surtout).

NB : Ce qu’il faut éviter dans la conclusion :
– Répéter les propos de l’introduction ;
– Présenter de nouvelles idées à développer ;
– Oublier le sujet ;
– Prophétiser ;
– Dresser un réquisitoire.

Laisser un commentaire