Actualité Ecole

L’Etat a fait preuve de tâtonnement , selon le Sels/authentique

Le report de la reprise partielle des cours au Sénégal, initialement prévue ce mardi 2 juin à une date ultérieure, au motif que des enseignants ont été testés positifs au coronavirus à Ziguinchor, dans le sud du Sénégal, ne surprend pas le Syndicat des Enseignants Libres du Sénégal/authentique (Sels/Authentique). Son Secrétaire général (Sg), Abdou Faty est d’avis que cette nouvelle décision prise à la dernière minute montre que l’Etat a fait preuve de tâtonnement.

« Le communiqué du gouvernement reportant la rentrée des classes du 2 juin ne nous a pas surpris », a soutenu d’emblée, le Sg du Sels/Authentique. Abdou Faty d’expliquer sur la Rfm : « Parce qu’il faut le dire, par rapport à la feuille de route, nous avons, nous en tant qu’organisation syndicale, travaillé avec le gouvernement qui, en un certain moment, a pensé que l’école est de son ressort exclusif, l’école n’est pas à cours gestion et nous a plus consulté malgré qu’on devait relever deux défis majeurs : la mobilité et les gestes barrières »

Par Conséquence, a-t-il pesté, « en pilotant seul, les enseignants se sont retrouvés à Liberté 5 (Dakar), ils ont été laissés en rade, ils ont passé la nuit à la belle étoile dans beaucoup de département, les enfants qui doivent faire les examens sont laissés en rade, beaucoup de manquements ont été notés dans les écoles par rapport au protocole sanitaire ».

Eu égard à toutes ces considérations, M. Faty appelle le gouvernement à chercher des raisons de ce renvoi de la réouverture des classes ailleurs et non dans le fait qu’on a testé des enseignants à Ziguinchor. « Les raisons sont à chercher ailleurs, dans les dysfonctionnements du dispositif, à chercher dans le tâtonnement, dans cette propension à ne pas privilégier la concertation », dixit-il.

Le Sg du Sels/Authentique invite l’Etat du Sénégal à prendre sa responsabilité devant le peuple sénégalais et à faire de telle sorte que les enseignants ne soient pas stigmatisés.

Laisser un commentaire