LETTRE D’UN HANDICAPÉ A SON PEUPLE

0
562

Les irréversibles péripéties du destin m’ont privé de mes membres et on m’ appelle Handicapé. Je ne l’ai pas choisi et je m’en déplaît pas tout de même car c’est Dieu qui a choisi.Mais peuple, quand seras tu conscient que ce qui m’est arrivé n’échappe à personne?
Sais tu dans quelques circonstances, j’ai perdu un ou plusieurs de mes membres?
Une perfusion ratée, un accident de travail ou de transport , suis – je pas je tombé d’un immeuble ,n’ai- je pas un membre emputé parce que j’ai une maladie ? l’ai je pas perdu lors d’une altercation, suis je pas reveillé et que mes jambes refusent de marcher ,que mes yeux refusent de s’ouvrir, que mes oreilles d’entendre, que ma langue de parler ? Tout cela ,l’ai – je choisi ? Non c’est Dieu qui a choisi !
Pourquoi me traiter donc avec tant de mépris,de vexations,de brimades? Pourquoi as tu honte de dire qu’on est de le même famille ? Pourquoi me donner de l’aumône en me la jettant parce que tu en a marre de me voir tout le temps dans la rue ? Si les choses dependaient de moi,je ne serais jamais dans la rue à la merci des intempéries ,des agressions, des viols,des vols,des rapts et même pire décapité pour des sacrifices.Quand j’etais enfant ,je voulais courir comme mes compères , jouer au football avec eux ,sautiller à la corde ,regarder des jeux vidéos, jouer au baby foot entendre les chants langoureuses de maman qui me bercent ,mais je ne jouis pas de tous mes membres. Je ne l’ai pas choisi,c’est Dieu qui a choisi !
Peuple,Pourquoi dois- tu attendre que je te le dise pour que tu saches que j’ai les mêmes droits et devoirs comme tout bon citoyen ? Aller à l’école est une priorité pour moi et pourtant souvent j’en suis privé,dans vos constructions d’immeubles, vous ne prennez pas en compte que je ne peux pas gravir un étage et pourtant j’ai le droit à un toit,vivre heureux car je suis un citoyen.Je vote comme tout le monde mais malheureusement je suis victime d’énormes injustices, on m’interdit l’accés à certains lieux,on me donne de l’aumone non pas pour m’aider mais pour conjurer le mauvais sort. On me malmène comme une bête et je n’ai pas la force de me défendre. Peuple pitié et respect à mon égard ! ,je ne l’ai pas choisi,c’est Dieu qui a choisi !
Je sais que je ne peux pas changer le cours des évènements , j’accepte la volonté divine, je reste stoïque mais, je suis tout de même persuadé que je peux vivre autrement, dans de meilleures conditions, à l’abris des préjugés, il suffit qu’on investisse en moi et qu’on me donne plus de considération,qu’on me donne la possibiltité de travailler ,seul moyen pour voler de mes propres ailes .Je suis handicapé de mes membres et non de ma raison ,je pardonne à ceux là qui me brutalisent car ce sont eux les véritables handicapés, la déraison c’est cela le grand handicap. J’accepte mon sort avec résignation mais peuple laisse moi vivre heureux comme toi,considère moi comme toi, regarde moi comme toi devant ton miroir et dis toi que ton physique est périssable donc pense au jugement dernier.
Peuple, je suis handicapé mais je ne l’ai pas choisi,c’est Dieu qui a choisi.
Cheikh Bamba Sene AHMADA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici