L’INSPECTION D’ACADEMIE REMET DES FAUTEUILS ROULANTS A DES ELEVES HANDICAPES

0
176
Ils sont en tout cinq jeunes élèves issus des cinq inspections de l’éducation et de la formation (IEF) de l’Académie de Saint-Louis à avoir bénéficié de ce don de matériels. Il s’agit en effet de fauteuils roulants obtenus dans le cadre d’un partenariat avec le programme des Rencontres sur le Fleuve (RSF) initié par l’écrivain Sokhna Benga. Un geste que magnifie l’inspecteur Mafall Der en service au niveau de l’Inspection d’Académie de Saint-Louis.
Selon lui, ces fauteuils roulants vont servir à améliorer l’équité et à faciliter la mobilité à ces élèves vivant avec un handicap moteur. « Cette journée est forte en symboles parce que ces élèves issus de familles démunies pourront désormais avoir un confort et une certaine autonomie vis-à-vis de leur environnement immédiat. Cela soulagera aussi les parents de ces élèves vivant avec un handicap car ces derniers deviendront désormais plus compétitifs », a précisé l’inspecteur Mafall Der qui soutient que l’enjeu essentiel est de montrer toute l’importance de ce principe fondamental du Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Equité et de la Transparence du secteur de l’Education et de la Formation (PAQUET-EF).Il s’agit, toujours selon lui, une manière pour l’Académie de promouvoir l’équité en milieu scolaire et de corriger l’égalité des chances. Une initiative qu’apprécie aussi l’inspectrice de l’éducation et de la formation de Saint-Louis Département, Ndèye Selbé Badiane. Ce don vient améliorer, selon elle, les performances des élèves. « Ces élèves-là étaient peut-être laissés en rade mais désormais ils pourront travailler confortablement et se déplacer chez eux sans problème avec ces fauteuils roulants”, a souligné Ndeye Selbé Badiane. Ce geste fut également apprécié par Henriette Fall, la présidente du Comité de Gestion de l’école Sor Daga 2, qui s’en est fortement réjouie estimant que ces fauteuils roulants amélioreront beaucoup la mobilité de ces élèves vivant avec un handicap moteur. 
 YVES TENDENG
sudonline

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici