Au lycée Limamoulaye hier, le ministre de la Formation professionnelle, Dame Diop, a été accueilli avec des brassards rouges et des pancartes. Très en colère pour le non-paiement de leurs bourses, entre autres points revendicatifs, les étudiants en formation technique ont tenu à marquer le coup: «Nous profitons de cette occasion pour alerter l’opinion nationale et international sur l’échec de la politique de la formation professionnelle du président de la République. Il a fait des recrutements massifs en mettant la charrue avant les bœufs. Ces recrutements ont été faits sans les conditions préalables, à savoir la construction de salles de classes suffisantes et l’augmentation du budget de fonctionnement du ministère.
On avait entamé des négociations mais rien que des paroles. Jusqu’à ce jour, il y a certains de nos camarades qui n’ont pas encore perçu leurs bourses. Nous interpellons le Président de la République parce que nous n’avons plus rien à dire à notre ministre de tutelle, qui nous a reçus à deux reprises et à chaque fois, il nous fait des promesses qu’il ne respecte pas », a souligné Lamine Mangoné Diouf, le coordonnateur national.

Dame Diop qui ne s’attendait pas à pareil accueil, a tenu, face à la presse, à rassurer les protestataires : «Nous avons rencontré les élèves qui nous ont exposé beaucoup de problèmes parmi lesquels, le paiement des bourses et nous les avons rassurés que la question des bourses est en traitement et qu’incessamment, elles seront payées. Ils pensaient qu’ils allaient être payés sur 8 mois mais ils vont être payé sur 12 mois ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici