Actualité COMMUNIQUÉ Ecole

Mamadou Talla et Cie font le point des performances du système :Atelier national sur la rentrée scolaire au Sénégal

L’éducation nationale marque le pas. Mamadou Talla, le ministre de l’Education a ouvert hier, à Saly-Portudal, l’atelier sur la rentrée des classes 2019-2020 autour du thème « Une amélioration de la gouvernance et un partenariat efficace au service des performances scolaires ». Occasion pour les divers acteurs du système de passer en revue les exigences d’un système éducatif de qualité en termes de paix sociale, de respect des accords, de financement et autres.

Le ministre de l’Education Nationale a loué la dynamique partenariale des syndicats à la rencontre partie pour être un cadre de bilan, de partage et de définition des objectifs pour l’année scolaire qui se profile. Le thème : « Une amélioration de la gouvernance et un partenariat efficace au service des performances » recoupe, selon le ministre Talla avec la vision du Plan Sénégal Emergent pour bâtir un système éducatif performant et de qualité entre 2018-2030. Selon le ministre de l’Education Nationale, cinq priorités sont retenues : « Promouvoir un climat social apaisé dans le secteur, renforcer l’efficacité et l’efficience du système, renforcer les capacités des enseignants et améliorer la qualité du pilotage du système éducatif, enfin assurer à tous une éducation de base de qualité et systématiser l’éducation aux valeurs .», avance sud quotidien.

Pour lui, les intrants éducatifs sont de qualité. Par conséquent, l’efficience et l’efficacité sont à prendre pour une amélioration du système éducatif. L’amélioration est à faire dans la stratégie de gestion du temps de travail mais aussi dans l’administration et la pédagogie et le tout mettant au centre le système éducatif. Son souhait reste de voir ces volontés se développer dans le cadre d’une gouvernance inclusive et participative basée sur la confiance. Le ministre de l’Education Nationale a en outre invité à une systématisation du dialogue pour une école de la réussite dans un cadre apaisé.

Les syndicalistes quant à eux, prônent le respect des accords entre les deux parties.

Ousseynou Baba Ly du Haut Conseil du Dialogue Social (secteur Education) a remarqué l’importance de l’appel à la paix dans la définition de la feuille de route 2019-2020 .A l’en croire, la paix est essentielle et entre en droite ligne dans la restauration de la confiance entre les différents acteurs. Son souhait est de voir le mieux de présence des fonds alloués à l’éducation dans les classes du moyen et du secondaire à travers les activités des cellules pédagogiques.

Leave a Comment