Cours en Ligne Cours Niveau Terminal

MÉTHODOLOGIE DE LA DISSERTATION HISTORIQUE

La dissertation historique

I.RAPPEL SUR LA MÉTHODE
Le sujet de dissertation est généralement composé d’une citation, d’une question ou d’une consigne de rédaction. Pour l’aborder, l’élève doit faire plusieurs opérations fondamentales: décomposer l’intitulé du sujet, identifier le type de sujet dégager une problématique et chercher des idées relatives au sujet.
             1. Comment décomposer un sujet ?
Exemple : Sujet : La décolonisation et ses conséquences (1945, fin des années 1960).
● Analyse des termes du sujet :
Décolonisation → définir et décrire le processus d’émancipation politique des colonies
Conséquences → évoquer la naissance du terme « tiers-monde » qui réfère à un ensemble de pays ayant des difficultés économiques et géopolitiques similaires 1945, fin des années 1969 → se concentrer sur les principales phases de la décolonisation en Asie (1945 – 1955) et en Afrique (1955 – 1965) ; prolonger jusqu’à l’échec du non alignement (1966)
● Problématique Dans quelle(s) mesure(s) la décolonisation est-elle une émancipation ? En quoi est –elle marquée par le contexte de la guerre froide ?
             2. Les sujets d’histoire
En histoire, le sujet peut demander:
► de dresser un tableau ou un bilan » :
Exemples : – Bilan de la seconde guerre mondiale.
                  – Tableau de l’Europe à la fin de la Seconde Guerre mondiale
► de décrire une situation historique:
Exemple : Les relations israélo-arabes de 948 à nos jours
► de confronter ou de mettre en relation : le mot « et » l’implique
Exemple : Seconde guerre mondiale et décolonisation dans le monde
► de discuter ou de démontrer : Exemple : L’Allemagne en 1945 : année zéro ou nouveau départ ?
► de comparer : c’est dégager les similitudes et les différences
Exemple : Comparez la décolonisation du Sénégal et celle de l’Algérie.
► de porter une appréciation (dialectique) : le plan suivant est à adopter : « thèse, antithèse, synthèse ». C’est un sujet souvent présenté sous la forme d’une affirmation accompagnée des expressions « Qu’en pensez-vous ? », « Partagez-vous cette assertion ? » « Quelle réflexion vous inspire cette affirmation ? », etc.
Exemples : « L’ONU n’a plus sa raison d’être. » Partagez-vous cette affirmation?
 
II. LA RÉDACTION
La rédaction de la dissertation doit se faire en trois parties
1. L’introduction
Elle comprend trois étapes
– le préambule ou présentation du sujet:
Exemple : Sujet : La question allemande dans les relations Est/Ouest de 1947 à 1989.
Préambule : Les règlements du conflit sur la base de la force constituent une source de futurs tensions. Le rôle international de l’Europe diminue considérablement devant l’hégémonie américaine et soviétique. A partir de ce moment, les intérêts contradictoires des Etats-unis et de l’URSS s’acheminent vers une division du monde en deux blocs : c’est la guerre froide.
– la problématique :
Exemple : Sujet : La question allemande dans les relations Est/Ouest de 1947 à 1989.
Problématique : Comment s’inscrit la question allemande dans les relations internationales de 1947 à 1989 ?
– l’annonce du plan : Exemple : Sujet : La question allemande dans les relations Est/Ouest de 1947 à 1989.
Plan (possible): Pour quels raisons l’Allemagne devient-elle un enjeu majeur des discordances Est/Ouest, et comment se retrouve-t-elle alors piégée au cœur du conflit idéologique américano-soviétique
2. Le développement
C’est le corps du devoir. L’élève dégage les faits, les éléments explicatifs, des exemples pour illustrer les propos et les idées forces. Le développement comprend deux, trois ou quatre parties qui correspondent à l’explication d’autant d’idées principales contenues dans le sujet. Chaque partie est subdivisée en sous-parties ou paragraphes (deux ou trois généralement), qui sont autant d’idées secondaires justifiant chaque idée principale. Chaque idée secondaire est appuyée par des exemples concrets, des citations ou des comparaisons. Chacune des grandes parties se termine par une conclusion partielle qui résume les résultats de l’argumentation et une phrase de transition qui annonce la partie suivante.
3. La conclusion
Elle n’est pas un résumé du devoir mais elle apporte la réponse à la problématique. Elle peut comporter quatre parties :
– la réponse à la question posée par le sujet ;
– le bilan ou le résumé des résultats ;
– le point de vue personnel, c’est-à-dire apprécier le sujet.
– l’ouverture d’une perspective, d’un débat. Elle suggère des pistes de réflexion.

Laisser un commentaire