Les nouveaux bacheliers de la série en Sciences, techniques, économiques et de gestion (Steg) ont-ils été laissés en rade ? En tout cas, ils n’ont toujours pas reçu leurs attestations de réussite au baccalauréat 2019. Pour cause, le Bac Steg n’est toujours pas décrété.

Première promotion de cette nouvelle série réformée officiellement au mois de mars, ces bacheliers exigent le sésame. Ils ont engagé la bataille pour obtenir satisfaction. Mais, leur manifestation pacifique devant l’Office du Bac ne s’est pas tenue, ce jeudi, à cause de la pluie.

« Nous sommes sacrifiés. Aujourd’hui, c’est notre avenir qui est en jeu parce que les autorités ont instauré le bac Steg sans décret. Depuis que nous avons décroché notre Bac, il y a deux mois, nous n’avons toujours pas reçu nos attestations », s’est indignée la nouvelle bachelière de la série Steg, Ramatoulaye Talla.

Faisant partie des 3 640 candidats qui ont planché sur les épreuves du Bac technique du 11 juin dernier, ils ne sont pas jusque-là pas considérés comme des bacheliers par l’Etat du Sénégal. « On a fait les épreuves, le 11 juin passé. Les résultats sont sortis entre le 19 et le 20. Mais aujourd’hui à deux mois deux jours, c’est comme si on n’a pas le Bac ».

Ramatoulaye Talla renseigne que les nouveaux bacheliers qui doivent aller à l’étranger pour poursuivre leurs études sont également bloqués par cette situation. « Parmi les dossiers de ceux qui veulent étudier à l’extérieur, le diplôme est impératif », a-t-elle expliqué.

Les explications de Socé Diop

 

Contacté par Seneweb, le directeur de l’Office du Bac chargé de délivrer les attestations aux nouveaux bacheliers confirme la situation. Selon Socé Ndiaye, l’Office du Bac est toujours en attente du texte décrétant le Bac de la série Steg. « Effectivement, les attestations du Bac Steg n’ont pas encore été remis aux bacheliers parce que nous sommes toujours en attente du texte qui encadre le décret. Il n’est pas encore signé », a-t-il indiqué.

Le directeur de préciser que ce n’est pas l’Office du Bac qui signe le décret : « On ne peut pas dire qu’il sera signé tel jour, car ce n’est pas nous qui signons le décret. Je précise que nous délivrons seulement les attestations aux diplômés ».

Ainsi, Socé Ndiaye rassure que la situation sera réglée dès que le Bac Steg sera décrété. Pendant ce temps, les nouveaux bacheliers des écoles techniques de Dakar, Thiès et Kaolack qui se sentent sacrifiés s’organisent  pour réclamer leurs diplômes. Un nouveau rassemblement est prévu le mardi 27 août prochain.

seneweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici