Qu’attendent les recruteurs d’une lettre de motivation ?

0
332

Les recruteurs passent à peine 30 secondes sur chaque candidature avant de décider s’ils contactent ou non le postulant. En plus de votre CV, mieux vaut donc que votre lettre de motivation soit efficace. Voici ce qu’ils en attendent.

Que vous parliez de l’entreprise

Ceci suppose évidemment que vous ayez enquêté sur la société, son secteur et plus largement, son marché. Dans la presse éco, sur le site de l’entreprise (notamment, la partie Espace presse), etc, vous avez matière à trouver des actus sur la boite, sur sa taille, sa stratégie, son organisation, ses valeurs. « Un phrase d’accroche avec ce type d’infos crédibilise d’entrée la démarche », souligne Adeline Christophe, consultante en recrutement et marketing RH au sein du cabinet de recrutement Eotim. « Cela prouve que le candidat est curieux et capable de chercher les informations. Une qualité très utile au quotidien », renchérit Benjamin Dresner, co-fondateur de Finamatic, marketplace d’aide aux financements publics à destination des start up, TPE et PME.

Que vous personnalisiez vos propos

Vous allez me dire, évidemment ! Et pourtant, les recruteurs sont encore nombreux à nous raconter des anecdotes sur les lettre de motivation mentionnant le nom de leur concurrent direct, voire une entreprise d’un tout autre secteur. Donc, attention aux envois de candidatures de masse. « J’attends du candidat qu’il sélectionne des arguments en lien avec l’opportunité à laquelle il répond. Indiquer « motivé, dynamique », est un coup d’épée dans l’eau », précise Adeline Christophe. 

Que vous parliez de vous dans le poste visé

En quelques phrases, vous devez démontrer au recruteur votre valeur ajoutée pour le poste. Pour cela, servez-vous de réussites passées pour expliquer pourquoi et comment vous aurez une forte valeur ajoutée dans la fonction. « Si le candidat montre qu’il a déjà opéré une réflexion sur le poste et les enjeux de l’entreprise en faisant par exemple des suggestions de plans d’action, c’est un atout considérable », recommande Renaud Charvet, fondateur de l’opérateur télécoms RingOver Group. Servez-vous également de vos réussites extra professionnelles pour éclairer un pan de personnalité utile pour le poste. « Par exemple, « la pratique du tennis en compétition m’a appris la justesse de la frappe et la rigueur dans la préparation, une qualité indispensable selon moi, pour le poste… », illustre Karine Doukhan, directeur chez Robert Half Management Resources. « Exit le catalogue exhaustif de compétences. Le candidat doit au contraire sélectionner les plus appropriées pour le poste et argumenter », conseille Aurélie Le Bozec, consultante au sein du cabinet Fed Supply.

Que vous expliquiez un parcours atypique

« La lettre de motivation doit exprimer une cohérence que l’on n’arrive pas forcément à lire dans un CV. Vous pouvez par exemple justifier d’un parcours atypique si besoin », conseille Benjamin Dresner de Finamatic. Qu’il s’agisse de périodes de chômage, de transition professionnelle, de changements fréquents de boites, etc.

Que vous évoquiez votre projet professionnel global

« J’ai très peu d’exigence sur la forme mais sur le fond, j’attends du candidat qu’il nous parle de son projet. Je dois comprendre la cohérence entre ce qu’il a fait avant, ce qu’il veut faire chez nous et ce qu’il fera après. Afficher son projet de vie, son rêve, etc, est un élément fortement apprécié. Par exemple, un candidat qui explique qu’il souhaite nous rejoindre pour découvrir de l’intérieur l’entrepreneuriat, en vue un jour, de se lancer dans son propre projet, ne me pose aucun problème. Au contraire », illustre Antoine de Corson, fondateur de Groupcorner, une start up spécialisée dans le booking de groupes.

 

Que vous vous exprimiez correctement

On est dans un contexte professionnel, donc le ton de la lettre doit bien évidemment l’être. Mais professionnel n’impose pas l’usage un ton désuet. « Je préfère largement lire un style parlé mais professionnel et personnalisé qu’un courrier aux termes ampoulés et insipides », ajoute Adeline Christophe. Julien Hostache, directeur général et co-fondateur d’Eenerfip, va encore plus loin : « moi, je ne regarde pas les CV mais juste la lettre de motivation. J’apprécie que les candidats tombent le masque et s’expriment à bâtons rompus. Je préfère largement un candidat qui écrit « ce poste est génial. Ce serait l’idéal de bosser dans ces conditions » qu’une lettre avec des poncifs ». Le juste choix du vocabulaire et l’esprit de synthèse sont également indispensables. « J’ai davantage envie de lire des phrases simples et concises plutôt qu’un enchainement de propositions relatives qui brouillent le discours », insiste Karine Doukhan.

Que vous bannissiez les fautes d’orthographe

EH oui, on se répète mais tous les recruteurs nous l’ont dit, des fautes d’orthographe dans une lettre de motivation, c’est la corbeille quasi assurée pour la candidature. Exception faite pour les postes en super tension comme les développeurs semble-t-il.

cadremploi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici