RENTRÉE UNIVERSITAIRE : L’UGB VISE ZÉRO PERTURBATION (RECTEUR)

0
251
L’objectif des autorités de l’Université Gaston Berger (UFR) est de parvenir à une année universitaire 2018-2019 totalement apaisée, a déclaré vendredi le recteur Pr Ousmane Thiaré, selon qui les cours ont démarré de manière effective dans l’ensemble des unités de formation et de recherche (UFR), ainsi que dans les instituts. 
 
En dépit des perturbations, l’UGB reste encore ‘’une université d’excellence’’ dispensant des formations de qualité, a assuré le Pr Thiaré lors d’un point de presse. S’exprimant en présence de directeurs d’UFR, du personnel administratif d’encadrement et de professeurs, il a indiqué que le taux de réussite s’élève à 72% pour la Licence et 73 % pour le Master.
 
Il a rappelé que la rentrée académique 2018 a été perturbée en raison notamment des « difficultés conjoncturelles’’ du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis (CROUS). Cette situation a entraîné ‘’le retard dans l’ouverture du campus social, alors que toutes les dispositions requises étaient prises pour le déroulement des enseignements en temps opportun’’.
 
Il a salué la diligence apportée par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en vue d’amener l’UGB à surmonter ses difficultés. ‘’L’institution universitaire totalise un retard de trois semaines, mais qui n’affecteront en rien les décisions arrêtées par l’assemblée de l’université, dans le processus de stabilisation du calendrier académique’’, a t-il dit.
 
Le Pr Ousmane Thiaré a par ailleurs évoqué les perturbations notées au sein de l’UGB durant la précédente année académique, marquée par ‘’des grèves tous azimuts’’, ‘’le saccage du rectorat et des édifices pédagogiques par les étudiants’’, après la mort, le 15 mai 2018, de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène, tué lors d’une manifestation estudiantine.
 
‘’A cette époque, toute la communauté universitaire avait compati à la douleur qui a frappé la famille du disparu. Mais aujourd’hui, j’en appelle à toutes les composantes de l’université à se mobiliser pour un retour progressif à la normale a l’UGB’’, a-t-il poursuivi.
 
Le recteur a annoncé que des efforts sont faits dans le sens de rééquiper l’université, avec l’appui d’institutions qui ont permis d’acquérir du matériel informatique et bureautique.
 
‘’Pour l’année académique 2018-2019, notre volonté collective est de mettre en place des assises de l’UGB pour ressouder les liens de notre communauté et veiller à ce que de pareilles catastrophes ne reproduisent plus jamais au sein de l’institution universitaire’’, a conclu Pr Ousmane Thiaré.

BD/ASG/OID

aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici