Actualité COMMUNIQUÉ

RSE : BP cible l’éducation. La société civile parle de « saupoudrage »

La société British Pétrolum (BP) a annoncé, jeudi, des investissements dans le secteur éducatif au profit de Saint-Louis et de ses environs, au terme d’un atelier à laquelle plusieurs élus et autorités éducatives ont pris part. Ce programme inscrit dans le cadre de sa Responsabilité Sociétale d’Entreprise ( RSE) cible vingt-cinq (25) écoles de la Commune et (5) cinq du département, a-t-on appris, à l’issue d’un atelier regroupant des élus et des autorités éducatives.

La compagnie britannique prévoit notamment la réhabilitation d’infrastructures scolaires, la rénovation de latrines, l’octroi de kits scolaires, l’organisation de sessions de renforcement de capacités aux bénéfices des enseignants,  des directeurs d’écoles et d’élèves issus de milieux défavorisés.

Cette nouvelle mesure intervient alors que le géant de l’énergie est critiqué pour ses initiatives sociales jugées « dérisoires » et sa démarche cavalière par la société civile et des responsables de pêcheurs.

« Ils veulent nouer des contacts directs avec les communautés sans passer par les institutions. Cette stratégie n’est pas correcte », dénonce Mame Latyr FALL, le coordonnateur de local de la coalition «  Publiez ce que vous payez », joint par NDARINFO.

Il rappelle que « plusieurs interrogations ont été émises sur les questions environnementales et sur le contenu local qui doit être avantageux pour le secteur privé Saint-Louisien ». « Nous n’avons pas eu de réponses claires de la part de BP », a-t-il déploré.

Pour lui, la société doit édifier l’opinion Saint-Louisienne sur «  la compensation nécessaire à nos braves pêcheurs qui subiront fatalement un manque à gagner lié à la prochaine exploitation du gaz et sur la nécessité d’élaborer un plan de gestion environnementale rigoureux pour prévenir d éventuelles pollutions entres autres préoccupations ».

« Quelques distributions de maillots, de médicaments et de denrées alimentaires ne peuvent occulter les vrais enjeux. Ce n’est que du saupoudrage et la population doit le comprendre », fulmine M. FALL

« Nous refusons de servir d’alibi à ce procédé. Ce qu’elle (BP) fait ne nous engage pas », note le responsable du Forum civil de Saint-Louis.

Mamadou AW, coordonnateur du collectif citoyen AAR LINU BOKK abonde dans le même sens. BP « doit impliquer tout le monde dans la définition de son programme social », a-t-il dit. « Elle a le devoir de donner des réponses adéquates sur les questions de fond soulevées sur sa politique », a-t-il ajouté. « Nous constatons avec regret qu’elle a tendance à écarter ceux apportent des contradictions à sa démarche », fustige-t-il, en indiquant que cette dynamique peut présager de grandes tensions futures.

ndarinfo.com 

Leave a Comment