Le président de séance de la coordination des étudiants de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, Daouda Sagna, a annoncé mercredi la suspension de « tous les mots d’ordre » relatifs notamment à des « journées sans tickets », consistant à se restaurer gratuitement dans les établissements du campus de la capitale nord du Sénégal.

Il explique que cette décision vise à « favoriser un dialogue sincère et constructif avec les autorités universitaires, pour un apaisement du climat social au sein du campus » de l’Université Gaston Berger.
 
Daouda Sagna s’entretenait avec des journalistes suite à un récital de Coran suivi d’une séance de prière en mémoire de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène, décédé le 15 mai 2018, dans une manifestation organisée par les étudiants pour réclamer le paiement de leurs bourses.
 
La cérémonie d’hommage et de prières s’est déroulée en présence du recteur de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, professeur Ousmane Thiaré, du directeur du Centre régional des œuvres universitaires (CROUS), Pape Ibrahima Faye, et de la présidente du Haut conseil national du dialogue social (HCNDS), Innocence Ntap Ndiaye.
 
Selon Daouda Sagna, cette décision est la preuve de la bonne disposition des étudiants vis-à-vis du recteur, dans l’espoir que « les concertations puissent aboutir à des solutions aux problèmes soulevés dans la plateforme revendicative des étudiants ».
 
Outre le dossier du défunt étudiant Mouhamadou Fallou Sène, pour lequel les étudiants continuent de réclamer justice, un an après sa mort, la plateforme des étudiants porte sur l’amélioration de leurs conditions de vie.
 
Elle fait état de « conditions précaires » dans lesquelles vivent les étudiants de l’UGB, caractérisées par la dégradation de leur cadre de vie, mais également de difficultés notées dans leur hébergement.

BD/BK/ASG

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici