EmploisRecrutement

EDUCATION du SENEGAL/ Diourbel : les élèves primo-votants des lycées sensibilisés sur le processus électoral.

Des élèves primo-votants des lycées de la région de Diourbel (centre), ont bénéficié vendredi, d’une une activité de sensibilisation sur le processus électoral pour leur permettre de participer à l’élection présidentielle du 25 février.

Cette activité entre dans le cadre de la deuxième phase du programme éducation civique électorale lycée modèle de citoyenneté et du civisme (ECE -LM2C) initiée par la coordination régionale de Diourbel (centre) de la coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP).

Le coordonnateur régional de la COSYDEP, Mamadou Sarr a précisé que ce programme ‘’consiste à prendre en compte les élèves des lycées primo-votants sur le processus électoral’’.

Selon lui, l’idée de dérouler cette activité part du constat que les élèves ne s’intéressent pas au processus électoral alors qu’ils sont souvent  victimes des scènes de violences électorales.

L’objectif de cette activité, a-t-il souligné, vise à sensibiliser les élèves primo votants pour leur permettre de participer à la prochaine élection.

‘’Durant la campagne électorale, des activités de sensibilisation seront menées au profit de ses élèves pour qu’ils puissent adopter un comportement idéal d’un bon citoyen’’, a-t-il soutenu, annonçant la tenue de sessions de renforcement de capacités et des causeries.

M. Sarr a invité les candidats en lice à l’élection présidentielle prochaine à partager avec les acteurs du système scolaire leurs programmes notamment pour l’éducation.

Abdourahmane Sall, le président du gouvernement scolaire du lycée scientifique d’excellence de Diourbel, a pour sa part magnifié l’initiative en rappelant le rôle fondamental que les élèves primo votants ont à jouer lors de la prochaine élection.

Les élèves doivent s’impliquer sur la chose politique tout en gardant à l’esprit qu’ils doivent réussir à l’école pour participer à la marche du pays, a estimé Sall.

PARTAGER

Laisser un commentaire