Actualitéseducation

EDUCATION du SENEGAL-PRESIDENTIELLE / L’initiative « Face aux candidats » sera rééditée par la Cosydep

La Cosydep, Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique, a annoncé, lundi, à Dakar, avoir décidé de renouveler, à l’occasion de la campagne pour la présidentielle du 25 février prochain, son initiative de 2019 dénommée « Face aux candidats », laquelle consiste en un moment de partage et d’échanges avec des personnes sollicitant les suffrages des électeurs sénégalais.

Le conseil d’administration de la Cosydep, réuni lundi, a retenu de la reprise de cette initiative avec l’ambition de créer un cadre de partage et d’échanges avec des candidats volontaires sur les questions relevant du secteur de l’éducation, a indiqué Cheikh Mbow, son directeur exécutif.

« L’éducation doit être au cœur de la campagne. Nous tendons la main à tous les candidats et acteurs de l’éducation pour interagir, approfondir sur les questions du secteur au bénéfice de toutes les parties avec un dispositif de monitoring pour pouvoir continuer à suivre les engagements de celui qui sortira vainqueur du scrutin une fois au pouvoir », a-t-il ajouté.

En perspective de la campagne électorale qui s’ouvre le 3 février, la Cosydep rappelle qu’il est important que l’éducation puisse disposer des moyens et d’instruments pouvant lui permettre de « bien traverser cette période électorale sans perturbations », avec l’assurance que les établissements, les enseignants et les élèves vont bénéficier de protection et de sécurité.

Pour ce faire, les candidats « devront tous lancer un appel très fort pour la protection et la sécurité des écoles, des élèves et des enseignants », de la même qu’ils sont appelés à « décliner leurs ambitions en matière d’éducation et de formation pour recréer l’espoir, construire le capital humain dont ils auront besoin demain », selon le directeur exécutif du Cosydep.

« Une élection est un moment de fête et de célébration. Nous nous attendons à avoir des bénéfices de l’éducation en termes d’offre programmatique. Nous attendons des candidats qu’ils déclinent leurs offres en matière d’éducation », a-t-il dit

Cheikh Mbour a insisté sur la nécessité de préserver le système éducatif « des jeux d’acteurs », signalant que ce premier conseil d’administration que la Cosydep a tenu en 2024 marque la fin d’un premier trimestre où « il n’y a pas eu de perturbation majeure » dans le déroulement des cours.

En 2019, la Cosydep avait rencontré les représentants du candidat de Rewmi, de la Coalition Benno Bokk Yaakaar et du PUR, dans le cadre de l’initiative dénommée « Face aux candidats ».

ADL/BK

PARTAGER

Laisser un commentaire